Dj Krush – « Jaku »

Jaku[Album]
29/06/2004
(Columbia/Sony)

Avec ce huitième album, Dj Krush ajoute une corde de plus à sa discographie et repousse une nouvelle fois ses limites en accouchant d’un opus fortement marqué par sa personnalité musicale mais sans pour autant faire figure de pâle copie d’un précédent long format. Et à chaque fois, la même surprise, la même bouche bée, la même admiration

Dj Krush, c’est ce contraste incroyable entre lourdeur, obscurité et légèreté. Pour preuve les « Road To Nowhere », « The Beginning », « Univearth » ou « Slit Of Cloud ». Un paradoxe, même, qui sied à merveille à la particularité de ce « Jaku » résidant dans les régulières apparitions de sonorités traditionnelles asiatiques. Ainsi, flûtes, percussions, voix ou samples viennent, dés « Still Island », faire monter l’intensité des morceaux, donner une profondeur indéniable et un aspect cinématographique jusqu’à aujourd’hui rarement aussi accentué dans les travaux de Krush. Comme à son habitude, en plus de jouer sur les ambiances, le japonais propose également quelques virgules purement hip hop comme sur « Nosferatu » (feat Mr Lif) ou le monumental « Kill Switch » sur lequel Aesop Rock semble trouver chaussure à son pied et nous pousse à penser qu’il n’est jamais aussi percutant que lorsqu’il pose sur les versions des autres

Tel un samouraï du son des temps modernes, Dj Krush revêt ici l’habit de maître des machines et devient pour le coup quasi irrattrapable. « Jaku » est une nouvelle fois la preuve d’une créativité musicale sans borne, d’une maturité dont plus personne ne peut douter au point de faire figure de bande originale d’un film purement imaginaire. Car en plus d’avoir le pouvoir de nous faire frissonner, Krush nous ouvre les portes de l’esprit et de l’imagination. Un luxe qui ne se refuse pas ces temps ci…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire