Dj Food – « One Man’s Weird Is Another Man’s World »

food180Maxi
(Ninja Tune)
06/07/2009

C’était annoncé depuis quelques semaines. Après avoir déserté pendant huit ans le rang des producteurs, Dj Food fera son come back début 2010 avec un nouvel album intitulé (jusqu’à nouvel ordre) « Stolen Moments ». Avant cela, un retour aux affaires tout en douceur via la sortie de trois maxis annonciateurs, dont le premier n’est autre que ce « One Man’s Weird Is Another Man’s World » affichant pas moins de cinq titres (six pour le digital) pour trente minutes au compteur. Sans surprise y compris en termes de qualité de production, « The Illectrik Hoax » lance impeccablement les hostilités dans la lignée des débuts de Ninja Tune, soit du breakbeat pur jus sur lequel se pose le chant de Natural Self, aka Nathaniel Pearl, moitié des Broken Keys. Moins frontaux, « Extract From Stolen Moments », rescapé de « Kaleidoscope » et ici totalement remixé, tire son léger intérêt de la déclinaison du thème principal du prochain opus, alors que « Colours Beyond Colours », lui aussi plus ambiant, en est un clin d’oeil. C’est donc seulement sur « All Covered In Darkness » avec les participations de Ken Nordine (chanteur de jazz actif depuis les années 50) et des Dragons aux choeurs, puis sur le final « Tricky Little Ears » qu’on retrouve la patte rythmique de Strictly Kev. Comme d’ailleurs sur « A Trick Of The Ear », mixé par Bundy K Brown (ex Tortoise), alignant treize minutes à la fois jazz, dansantes mais à l’efficacité pourtant moins immédiate. Sans forcément subjuguer, Dj Food pousse ici son public à gravir la première marché d’une montée d’enthousiasme qui ne va certainement pas s’arrêter là. Vivement la suite car, logiquement pour une mise en bouche, « One Man’s Weird Is Another Man’s World » n’est sûrement pas ce qu’il nous préparait de mieux.

Achetez sur:
itunes29

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire