Discovered – « Daft Punk Samples »

Daft Punk Samples[Album]
12/11/2007
(Rapster/Pias)

Il fait bon, actuellement et commercialement parlant, de tourner autour de Daft Punk. Notamment depuis que la jeune génération, digne héritière du duo et logiquement qualifiée de renouveau de la french touch, lui déroule le tapis rouge. À tel point qu’en y regardant de plus près, tout cela prend des allures de scénario bien écrit à l’avance: un Justice crié sur tous les toits auquel l’affiliation semble bien servir, vite suivi d’un retour médiatique des Daft en plusieurs étapes (Bercy complet en juin, live à sortir en novembre, et pourquoi pas un nouvel album l’an prochain?). Ajoutez à cela un homme que ces deux groupes ont en commun (Pedro Winter, boss de EdBanger et manager de DP), et le marché du disque perd tout de suite un peu de sa spontanéité magique

Et, qu’est ce qui aurait pu mieux servir à Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo que le sempiternel « c’est du Daft Punk »quand on en vient à parler de ces nouveaux artistes émergents (Justice, Boys Noize, Digitalism…)? Car la presse s’est assez ruée sur la recette musicale de ces deux Français internationalement reconnus pour s’arrêter là. Alors pourquoi pas s’attaquer maintenant aux ingrédients

C’est ce que fait « Discovered », une compilation des titres ayant donné naissance aux samples les plus connus des Daft. On y reconnaîtra un flair marketing certain du label Rapster. Reste que le tracklisting proposé ici est loin de faire rêver quand on ne l’écoute pas en faisant constamment le parallèle avec la discographie du duo. En effet, hormis le « Release The Beast » de Breakwater (sample de « Robot Rock »), difficile de s’extasier sur cette disco eighties, qu’elle soit signée George Duke, Edwin Birdsong, Cerrone, Chaka Khan, ou Sister Sledge, à moins d’être resté totalement scotché et nostalgique à la période

Pire encore que ce pauvre appel du pied à un public house mainstream, « Discovered » laisse surtout l’impression que Daft Punk ne s’est finalement pas toujours foulé pour pondre ses plus grands tubes. On ne retiendra donc de ce disque que son côté instructif, et son premier titre, le seul à valoir vraiment le détour une fois extirpé de son contexte. Dommage.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire