Diplo – « Decent Work For Decent Pay »

Decent Work For Decent Pay[Album]
02/02/2009
(Big Dada/Pias)

Eminent Dj s’il en est, pourvoyeur de courants musicaux tendance « booty », membre du duo Hollertronix avec son compère Low Budget, patron de label depuis la création de Mad Decent en 2006, Diplo est tout ça à la fois. Et un peu plus encore, comme nous le rappelle ce disque en guise de recueil prématuré, collection de morceaux choisis parmi les nombreux remixes réalisés entre 2004 et 2008, soit les quatre années suivant la sortie chez Big Dada d’un premier album sous-estimé (« Florida« ).

En attendant avec impatience son successeur, on se consolera donc avec cette session de rattrapage plus ou moins convaincante (notamment le dispensable remix de Samim) et forcément réductrice, tantôt rentre dedans (la relecture réussie du « Put That Pussy On Me » de Spank Rock ou le toujours efficace « Newsflash »), tantôt minimaliste (« Veni Vidi Vici » des Black Lips, « The Whistlerz » de Claude Von Stroke, « Young Folks »…), l’exercice trouve parfois ses limites lorsqu’il se borne à substituer aux couplets originaux des prestations plus accessoires (« Paper Planes »), ou encore à breaker jusqu’à la lie un tube devenu bien fade (« Harder Better Faster Stronger »). Disséminées au milieu de ces relectures, restent les productions signées Wesley Pentz, éclectiques et de bonne augure pour la suite des événements, à l’image de l’entêtant « Smash A Kangaroo », balade Abstract Hip-Hop digne d’un Dj Shadow inspiré, ou des rythmiques Baile Funk chères à Diplo sur « Way More Brazil »

Si l’on peut logiquement douter de la pertinence d’une telle sortie physique – lesdits remixes ayant tous, en leur temps, fait l’objet de posts sur les blogs appropriés – inutile pour autant de bouder son plaisir. « Decent Work For Decent Pay » a au moins le mérite (non négligeable) d’initier les profanes à l’univers de son auteur, et accessoirement de remettre les compteurs à zéro avant le très attendu successeur de « Florida ». Mais d’ici là, on préférera se consoler en réécoutant une énième fois son FabricLive ou la mixtape de Santogold, autrement plus convaincants.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire