Depth Affect – « Arche Lymb »

Arche Lymb[Album]
01/02/2006
(Autres Directions/La Baleine)

On le dit et on le redit, l’explosion de la scène electro aux consonances hip hop ne donne pas que de bons résultats. Peut-être à tort parfois, il faut bien l’avouer. Encore plus quand on se retrouve à écouter ce « Arche Lymb » de Depth Affect qui nous ferait passer pour les apôtres de la mauvaise foi si nous persistions. « Mesquin Ep », leur premier jet discographique plutôt bien accueilli par la critique, laissait entrevoir un potentiel. Un potentiel confirmé lors de leurs passages à Astropolis, aux Siestes Electroniques et aux 3 Elephants. Entre temps, Depth Affect ouvre pour la date parisienne d’Alias (Anticon) qui tombe littéralement sous le charme et désigne le duo (devenu quatuor avec l’arrivée d’un DJ et d’un VJ) comme « l’un des meilleurs groupes avec qui il a eu la chance de jouer ». Rien à dire, la carrière de Depth Affect est lancée et ces bretons peuvent désormais sans mal se consacrer à un premier album déjà attendu

« Honey Folky » ouvre le bal et s’avère être le titre le plus alléchant de cet opus tant il condense tout le talent de ses géniteurs puisant dans l’electro, le hip hop voire même la pop. Avec ses vingt ans de moyenne d’âge au compteur, Depth Affect fait preuve d’une grande maturité, d’une grande pertinence, deux qualités qui auront sûrement motivé Alias (« Wyoming Highway ») et Cyne (« One Day Or So ») à participer à l’aventure. Histoire que le quatuor pèse un peu plus encore sans cacher ses erreurs de jeunesse derrière toute une palanquée d’invités prestigieux. Une donne malheureusement courante. Car Depth Affect peut aussi très bien se débrouiller seul et le prouve avec des titres riches et variés mais jamais indigestes dont « Perpendicular B-Boy », « Sarah Carbone », « Od-Mf-Side », « Dani Guimauve », et « Vegetable Valley » font assurément partie, tous marqués par une vraie science du breakbeat subtilement mélodique

Énergie, mélancolie, mélodies, beats hip hop, cuts de voix, guitare acoustique, scratches: une recette pas si originale que cela mais ici parfaitement cuisinée pour faire de ce « Arche Lymb » un disque riche, cohérent, loin d’être putassier, qui pourrait bien ravir les accrocs de Warp et Ninja Tune. Pendant que certains s’évertuent à devenir la « next big thing », d’autres travaillent dans l’ombre mais pourraient bien apercevoir plus rapidement la lumière. Suivez mon regard..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire