Delinquent Habits – « The Common Man »

del180Album
(Deepdive)
23/10/2009
Hip hop latino

Deuxième moitié des années 90. A cette époque, le rap latino connaît son heure de gloire. Cypress Hill est au sommet, participe à des tournées gigantesques et le collectif Soul Assassins de Dj Muggs est reconnu parmi ses pairs. Un autre groupe, Delinquent Habits, fait également parler de lui, et son premier opus «Tres Delinquentes», produit par Sen Dog, devient un classique du genre. C’est ce même groupe, ou plutôt ce qu’il en reste, que nous retrouvons aujourd’hui avec «The Common Man». Car le trio s’est décomposé, tant et si bien qu’il ne reste plus que Ives depuis les départs de Kemo et du Dj O.G Style. Malgré ces défections, le style reste (presque) le même. On y trouve toujours ces influences latines et plus précisément mexicaines sur «How We Do», «I Like It», «Fiesta», «Mescalito». Mais la bonne surprise vient du fait que de nouveaux territoires sont enfin explorés: une ambiance soul pour le très bon «Despreciado», une guitare larmoyante en fond sur «What’s It All About» feat Sick Jacken, une autre plus douce sur «As Long As We’re Together». Ajoutons une ambiance plus rock-folk avec «Party That Way», et l’efficacité de «My Life» ou «So.Cal», et le pari n’est pas loin d’être gagné. Car du côté du rap à proprement parler, Ives est un MC honnête, certes pas le plus grand technicien du monde, mais son style est fluide et se marie merveilleusement avec son univers musical. Décidément, on ne trouve rien à redire à cet opus, à ceci près qu’il arrive trop tard. La vague latino est belle et bien finie, et s’il reste quelques nostalgiques du genre, la majorité est déjà passée à autre chose. Faute de réelles prises de risques, ce «The Common Man» demeure anecdotique. Dommage, car s’il était sorti une dizaine d’années en arrière, il aurait été, ni plus ni moins, le meilleur album des Delinquent Habits.

Achetez sur:
itunes30

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire