dEbruit – « From The Horizon »

deb180Album
(Civil Music)
05/11/2012

Les albums à base de samples, ça va cinq minutes. Mais quand l’auteur y met un thème sérieux, l’exercice prend un tout autre ton. C’est donc en donnant une orientation précise à sa musique que le cas dEbruit se démarque du reste. Le producteur mélange ici avec génie les sons issus de vieilles VHS et de sa collection de disques africains pour ériger « From The Horizon »: un premier album mixant bass music funky et abstract hip-hop avec des samples vocaux ou instrumentaux de musique traditionnelle béninoise, berbère ou ghanéenne (entre autres), provoquant ainsi une étrange fusion hypnotique et psychédélique. Sans que la modernité ne prenne trop le pas sur la tradition – et inversement –  dEbruit reconstitue un éventail d’atmosphères, des origines tribales jusqu’à l’afro-funk des années 70, en les inscrivant dans notre époque à coup de beats taillés par les machines. Les deux univers se mélangent alors parfaitement, à l’image du manifeste afro-synthétique « Ata » et sa ligne de basse grassouillette, du fiévreux et robotique « Afro-Booty Musique », puis de « Frère » où les percussions et le nu-funk sexy façon Dam-Funk jouent aux vases communicants. On sent clairement que l’auteur prend du plaisir à scratcher des voix sur le doux « Cuivrée », à s’amuser avec la MPC sur « Akoula », pour reconstituer des puzzles parfois complètement alambiqués. On croirait même « The Day I Lost My Funk » tissé par les mains de C2C, à la différence près que Debruit est seul, accomplissant ici un travail de fourmi dans la recherche des samples et dans la mise en valeur des différentes cultures. Ultimes preuves en sont d’excellents morceaux tels que la comptine « Rêve du Niger », « Mega Wagna » qui s’appuie sur une musique traditionnelle Gnawa répétant la même phrase à l’infini, et « Cri » où l’on croirait entendre James Brown s’éclater devant un sound system au beau milieu de la savane…

itunes2

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire