Death From Above 1979 – « Romance Bloody Romance »

Romance Bloody Romance[Album]
22/11/2005
(Vice/Import)

C’est souvent comme ça quand on retombe sur un vieux disque, qu’on veut bien s’y replonger, et qu’on se rend compte à quel point c’était bien. Le pire, c’est qu’il n’est pas rare que le groupe en question ne sévisse plus depuis des lustres, et qu’on se traite de con de ne pas en avoir profité avant. C’est un peu le cas avec les Canadiens de Death From Above 1979, séparés depuis peu, mais dont l’excellent « You’re a Woman, I’m a Machine » ne prend pas une ride au fur et à mesure que les mois passent. Du coup, les écoutes répétitives nous ayant rendu complètement accrocs, il a fallu chercher d’autres sources de jouissance, de la même sève si possible. « Romance Bloody Romance », uniquement disponible en import, est tombé à point nommé en revisitant la majeure partie de cet incontournable opus de dance rock (en résumé) à la sauce electro, grâce à l’intervention de quelques pontes du genre. Ou d’autres

Car Death From Above 1979 a semble t-il inspiré pas mal de remixeurs. Pas de mal car, déjà, son album a dû faire brûler pas mal de dancefloors. Autant dire que, cette fois, les murs vont tomber. En effet, les petits génies de Justice boostent un « Blood On Our Hands » en alternant les tempos et multipliant les breaks, Erol Alkan ou The Phones Lovers ne sont pas restés insensibles à la monstrueuse ligne de basse de « Romantic Rights » et lui assènent deux traitements bien différents, bien meilleurs en tous les cas que les versions plus club et surtout plus softs imposées par Marczech Makuziak et Dahlback. Pourtant l’impression générale laissée par ce disque est majoritairement bonne, la variété des liftings le rendant très digeste et bougrement efficace. Jetez une oreille, par exemple, sur le voile electro pop amené par Alan Braxe et Fred Falke, sur celui plus rock jeté par Josh Homme (Queens Of The Stone Age), ou la couleur disco de Girl On Girl sur « Black History Month » pour en être convaincus. Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, MSTRKRFT (nouveau projet electro du bassiste Jesse F. Keeler assisté du producteur Al-P dont le premier album sortira en février 2007) se distingue aussi sur ses versions très personnelles de « Sexy Results » et surtout de l’excellent « Little Girl »

Laisser des traces par le biais d’un bon album, et inspirer autant de bons remixes de son oeuvre, voilà deux signes qui ne trompent pas. Death From Above 1979 n’existe désormais plus, mais rien ne vous empêchera jamais de vous en resservir une louche. Que vous soyez adeptes des salles enfumées aux bonnes odeurs de bière, des boules à facette, ou des clubs les plus en vue, ce genre de « Romance Bloody Romance » comblera tout son monde. Bah quoi, qui a dit que Shellac et Daft Punk ne pouvaient pas danser la carmagnole ensemble

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire