De Portables – « Topless Is More »

Topless Is More[Album]
26/11/2007
(Stilll/Differ Ant)

Le laboratoire du rock belge dévoile le fruit de sa nouvelle expérience. Elle répond au nom de De Portables (peut être une manière humoristique pour ne pas être un énième groupe en « The »), sorte de noyau dur d’autres projets musicaux, qui existe pourtant depuis une douzaine d’années maintenant et qui compte une poignée d’albums à son actif. « Topless Is More », sa dernière livraison ayant atteinte la France en fin d’année dernière, l’amène désormais à intégrer les quelques groupes belges ayant contribué à faire de leur terre natale une des plus intéressantes d’Europe. On pense notamment à Ghinzu qui, tout comme cette mixture de post rock et d’electro pop joliment servie ici, n’avait pas manqué de provoquer une certaine déconcertation chez le public Français avant d’en devenir une coqueluche. De Portables possède l’humour en plus, celui du contre-pied notamment illustré par une pochette finalement à l’opposé de la musique qu’elle contient. Car si on pouvait s’attendre à une musique quelque peu lumineuse, naïve et légère, celle de De Portables nous plonge dans d’obscures profondeurs, et prend le temps d’installer son univers via des titres approchant parfois la dizaine de minutes. C’est le cas du « Col Phillins » d’ouverture, pesant, évolutif et bruyant, laissant présager des déflagrations sonores dont le groupe est capable sur scène. Pourtant, aucun titre n’est véritablement à considérer comme de l’acquis, comme le prouve l’aussi long « Superdedubber », lent, aquatique et hypnotique, sur lequel quelques effets sonores et riffs mélancoliques viennent rebondir sur une basse envoûtante. Ce n’est que lorsque résonnent « Bullet Babe », « Vegetarian BBQ », « In The Zoo There’s a Coo » et « This Is a Song » que les Belges se montrent plus conventionnels, qu’ils marquent comme un point d’intersection très inspiré entre The Notwist et Dinosaur Jr, ou qu’ils tapissent une electro pop glissante (« Haut Gay », « Autist Redding »). Assez de bons points pour que cet album échappe à un manque de cohérence qui aurait pu lui être fatal, tant De Portables aurait tendance à vite partir dans de multiples directions, avec la difficulté pour nous de les suivre parfois

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire