De La Soul’s Plug1 & Plug2 – « First Serve »

first180Album
(Jesgrew/Pias)
02/04/2012
Hip hop Golden Age

La frontière est mince entre De La Soul et First Serve, nouveau projet initié par Dave (Plug2) et Posdonus (Plug1) qui ont pour l’occasion remplacé Maseo par un duo de producteurs français (Chokolate et Khalid) qui s’est brillamment appliqué à faire de cet album une pièce assez digne pour figurer fièrement au sein de la discographie de ces véritables mentors du hip hop. Nos lecteurs les plus avertis en avaient d’ailleurs peut être déjà saisi l’esprit via « The Goon Time Mixtape » disponible sur le net depuis quelques mois. Déjà, les deux Mcs y incarnaient les personnages de Deen Whitter et Jacob Barrow, deux adolescents encore chez leurs parents et bien décidés à devenir des acteurs incontournables du rap game.

A l’instar du « Prince Among Thieves » de leur ex-collaborateur Prince Paul, les deux De La Soul défendent ici un hip hop intemporel, aux valeurs définitivement ancrées dans le golden age que beaucoup regardent aujourd’hui dans le rétroviseur non sans une certaine nostalgie. Seulement, si c’est également son cas, c’est avec un large sourire et une bonne humeur communicative que le quatuor regarde par dessus son épaule. Dès l’ouverture « Opening Credits », et bien qu’elle s’inscrive clairement dans le genre hip hop, la magie du funk opère, installant illico sur l’album une atmosphère joviale, envoyant généreusement de convaincantes invitations au déhanchement (« We Made It », « Clash Symphony », « Tennis »), au risque parfois de pousser le bouchon un peu trop loin, de paraitre plus intéressé que vrai, comme sur les discoïsants et indigestes « Must B The Music » et « Move’Em In, Move’Em Out ».

Au delà, empreint d’une efficacité souvent renforcée par une certaine humilité (« Pushin’ Aside, Pushin’ Along »), First Serve transpire indéniablement l’expérience et le vécu, offrant par la même occasion une sincérité presque intime à chacun des clins d’oeil qu’il adresse, que ce soit à A Tribe Called Quest sur « The Work », ou à plusieurs reprises à la « patte » Blackalicious (« The Book Of Life », « The Top Chefs »). Si, pour autant, le bon vieux temps n’a plus d’égal, ces quatre là n’en ont manifestement pas oublié le chemin du retour.

En écoute

itunes1

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire