David Holmes – « Presents The Free Association »

Presents The Free Association[Album]
01/12/2002
(13 Amp/Discograph)

David Holmes est plus connu en tant que créateur de B.O (l’excellente de Ocean’s Eleven par exemple) que pour ses albums. Le label anglais 13 Amp nous avait déjà mis l’eau à la bouche avec le « Come Get It I Got It », compilé par ses propres soins, incluant quelques titres inédits du groupe dont il fait partie (The Free Association) dans une droite lignée Soul / Funk, mélangeant des morceaux de pure tradition soul à certains plus récents

Le deuxième album sur le label, « Presents The Free Association », bien qu’il bénéficie du même traitement sonore (saturation contrôlée, grain chaud et enivrant), s’avère être en revanche un opus electro-funk-soul-hip-hop (waouh!!!). Toujours accompagné de son groupe, D.H nous offre un condensé dont on se relève légèrement abruti. Un album de 10 morceaux nous engouffrant dans un univers bruyant (parfois un peu trop…), teinté de sueurs electros, de flow hip-hop, de beat secs et fracassants, de voix féminines chaudes et envoûtantes (des sirènes??), de guitares funk, de claviers électriques … Bref, un ensemble electro-acoustique parfait, aux arrangements peaufinés

On pense parfois à Sofa Surfers (« Le Baggage », titre hip-hop à la limite du hardcore, « La Dolce Vita » ou encore « Don’t Rhyme No Mo » clin d’oeil réussit au hip-hop old-school), et souvent à certaines références funk/soul, style remanié à la perfection pour l’occasion (« (I Wish I Had A) A Wooden Heart », blues-new school bercé par l’énergie de l’excellente chanteuse Petra Jean Phillipson; « Pushin A Broom », funk assortie de bonne humeur et de fraîcheur; « Paper Underwear » ovni digne d’une B.O…). Nous avons même l’occasion de prendre une bonne dose de Big-Beat avec « Everybody Knows »… C’est vous dire l’éclectisme et l’ouverture d’esprit qui règnent dans cet album

Un mix bien dosé entre tous ces genres pour un résultat fort intéressant, qui saura séduire les plus ouverts d’esprit, et probablement repousser les inconditionnels.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire