David Bazan – « Strange Negotiations »

bazan180Album
(Barsuk)
23/05/2011
Pop folk

Que les fans de la première heure se rassurent, David Bazan n’est pas homme à brouiller les pistes. Depuis l’aventure Pedro The Lion – ancien combo du songwritter – ainsi qu’une carrière solo éprouvée et reconnue tout autour du globe, il perpétue à nous offrir depuis deux décennies une pop soignée, aux textes profonds, et à une production impeccable qui ouvre et apaise les âmes les plus résistantes. Ainsi, « Strange Negotiations », au visuel aussi étonnant que réussi, ne dépaysera pas les fidèles de ce compositeur à la voix poignante et posée: ses neuf titres s’enchainent avec un naturel déconcertant et une ligne de conduite artistique déjà affûtée depuis des années. Et c’est bien le dilemme de ce nouvel opus. David Bazan ne bouge pas d’un millimètre, et ne nous propose rien de très novateur chez lui. Cependant, il conserve ce savoir faire émotionnel qu’il maîtrise à merveille, comme cette force de frappe qui continue de nous toucher et de nous envelopper avec brio dans son univers aux rythmiques rectilignes et aux mélodies imparables. A l’écoute de ce disque, le temps semble s’arrêter, et nous appelle au recueillement intérieur: une introspection musicale et sensible qui fait mouche à chaque accord. Ainsi, on se laisse bercer par le mid-tempo de « Future Past », on jubile devant la mélodie fatale et dansante de « Wolves at The Door ». On fond de plaisir à l’écoute de « People », les poils se dressent face à la mélancolie proposée par « Virginia » ou encore le très efficace « Eating Paper ». Mais c’est sans compter les 6’10 de pur bonheur musical de ce titre éponyme planant, sensible et sublimé par la voix profonde et inébranlable de David Bazan. A défaut de nous surprendre au travers d’orientations musicales audacieuses, « Strange Negotiations » est un album magnifique qui se doit de figurer dans la discothèque des amoureux de pop mélancolique et profonde. Bazan est un homme expérimenté dans son registre musical, qui reste maître dans cet exercice délicat du songwritting, sans jamais tomber dans la facilité ou la mièvrerie. Touchant.

En écoute

« Wolves At The Door »

Disponible sur
itunes19

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire