Dashboard Confessional – « Dusk & Summer »

Dusk & Summer[Album]
03/07/2006
(Vagrant/Pias)

Chris Carraba, frontman charismatique de Dashboard Confessional, est de ces rockeurs passés du cercle d’admirateurs à celui d’icône internationale d’un genre décrié, qu’on tente encore de qualifier d’émo. Et ce, avec une réussite incontestable. Sur les traces de son précédent « A Mark, A Mission, A Scar », ce nouvel opus intitulé « Dusk & Summer » tente de faire oublier ses premiers pas de chanteur pour midinettes ou il ne se suffisait que de sa voix et de sa guitare. Il affiche de nouveau ici un côté pop rock, hérité de ses précédents combos (Further Seems Forever, Vacant Andys) assez proche de Jimmy Eat World ou Gratitude, deux formations reconnues pour la qualité de leur chant et leurs mélodies touchantes. Et Dashboard Confessional n’en fait pas pour autant pâle figure. La preuve avec de « Don’t Wait » d’ouverture qui ne surprendra personne (tout comme le fleur bleue « Stolen » blindé de synthés) mais auquel tout le monde reconnaitra la qualité d’écriture. On préfère pourtant Carraba dans une ambiance plus agressive, comme sur « Slow Decay » à la six cordes malmenée, ou sur ce « Reason To Believe » ou il tente de concurrencer Jonah Matranga dans le registre des chanteurs sources de frissons, mais ou il ne fait que s’en rapprocher dangereusement. Déjà pas si mal, puisqu’on s’éloigne progressivement de la catégorie « chanteur de plage » qui n’apparait ici que sur l’acoustique « Dusk & Summer » et sur « So Long, So Long » sur lequel le piano donne de la voix, tout comme Adam Duritz (Counting Crows). Il faudrait donc être resté sur un vieil à priori, ou être de mauvaise foi pour jeter la pierre à ce nouveau disque de Dashboard Confessional qui s’adresse cette fois à un public légèrement plus âgé qu’à l’accoutumée. Ou tout simplement au sien qui grandit..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire