Dartz! – « This Is My Ship »

This Is My Ship[Album]
01/11/2007
(Deep Elm/Import)

La vague dance rock emmenée par les Franz Ferdinand & Co, quelque peu essoufflée désormais, aura littéralement servi de carte de visite au rock anglais en ce début de 21eme siècle. Nombreux auront été ceux à s’y engouffrer, à connaître un succès plus ou moins important ou, au contraire, à n’avoir jamais dépassé le statut de suiveur.

Quoi qu’il en soit, cette déferlante aura eu des répercussions jusque dans la scène indépendante du pays, et des groupes comme Dartz! auront su en puiser la meilleure sève, notamment en la mélangeant à d’autres influences, Américaines notamment, pour un résultat très convaincant. C’est ce que laisse en tous les cas penser ce « This Is My Ship », un premier album pour lequel le punk, le math rock et la pop n’auront plus de secret.Et non content de transpirer une maturité qu’il est toujours agréable d’entendre sur un premier long format, le trio Anglais n’en oublie pas non plus le fun indispensable à ce genre de disque, jamais égratigné par une complexité des compositions qui contribue grandement à le démarquer de ses aînés taillés pour les radios. Dartz!, tout en la jouant mélodique, préfère plutôt habiller son répertoire d’une énergie débordante, dansante, extrêmement contaminatrice, parfois même dissonante, héritée de groupes Américains, comme les regrettés Q And Not U dont le fantôme plane régulièrement tout au long de ce « This Is My Ship » (« Prego Triangolos », « St Petersburg »). Ainsi, chaque riff donne le ton au morceau, pousse la rythmique à se faire légère et sautillante (« Once Twice Again! »), le tout avec assez d’idées pour malgré tout donner naissance à une approche musicale très personnelle qui nous fera toujours la préférer à ce que les radios ont tenté de nous vendre pendant de trop longues années. Ni meilleur, ni moins bon que ces grosses locomotives qui l’auront quand même influencé, Dartz! aura tout simplement eu l’éclair de génie de ne pas reprendre la recette à la lettre, au point de se retrouver sur un tout autre créneau. Alors, si vous continuez à ne jurer que par Franz Ferdinand et Bloc Party, « This Is My Ship » pourrait bien vous servir de déclic, et vous pousser à creuser encore un peu plus dans les profondeurs d’une scène underground qui n’a pas fini de vous surprendre..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire