Darkstar – « North »

dark180Album
(Hyperdub)
18/10/2010
Dubstep popisé

Le tronc robuste du dubstep voit fleurir des bourgeons tortillés qui rendent le style de plus en plus riche. L’une des premières branches s’appelait Burial, et officiait dans un brouillard dubby, déstructuré qui consolidait la place de Hyperdub en haut de l’échelle. Ce label, qui héberge des artistes majeurs de la scène comme Kode9, The Spaceape, ou Ikonika, continue ses propositions hybrides avec ce premier album de Darkstar qui fond des matériaux dub, pop et IDM dans un même moule. Avec leur morceau référence « Aidy’s Girl Is A Computer », James Young et Aiden Whalley font évoluer les principes établis, adoucissent le son et font appel au chanteur James Buttery, omniprésent derrière un micro au filtre saccadé qui intègre sa voix au décor bigarré dessiné par les instrumentations. Entre synthés influencés house, cordes discrètes et piano classique, l’introduction « In The Wings » est une ballade pop parfaitement représentative d’un album homogène qui se cherche, faisant son travail sur la longueur mais dont il est difficile de tirer des pépites dignes de ce nom. Ainsi, les bribes dubstep font leur apparition au milieu des cliquetis electronica de « Gold », mis en image dans un clip pour le moins cérébral. Plus poussé que Milosh ou Telefon Tel Aviv, « Deadness » joue sur la voix hachée menu, parfois inutile, mais qui contribue à parfaire l’ambiance profonde dégagée par « North ». Les mélodies liquides du sus-nommé « Aidy’s Girl Is A Computer » lorgnent dangereusement du côté du « Walls » d’Apparat, et on retiendra également l’ambient obscur de « Two Chords », le piano de velours de « Dear Heartbeat », le beat qui claque façon Jon Hopkins de « North » ou « Under One Roof », seule chanson qui comporte les traits d’un single underground…

En écoute


Disponible sur
itunes17

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire