Darkstar – ‘Foam Island’

Album / Warp / 02.10.2015
Poptronica

La première écoute de ce troisième opus de Darkstar nous amène au constat habituel : ‘c’est joli, mais demain j’aurai oublié‘. A tel point que nous aurions presque pu faire un copier-coller de notre chronique de ‘News From Nowhere’ écrite en 2013, en changeant simplement les titres. Néanmoins, en creusant un peu et en s’intéressant au processus de création, l’écoute prend une nouvelle tournure. Frappés par les changements palpables du climat social de leur région d’origine, James Young et Aiden Whalley ont ici interviewé des jeunes du Nord de l’Angleterre, et ont injecté des extraits de ces dialogues dans ce disque socio-politique qui, à travers les différents témoignages, mêle bonheur et frustration.

Le duo traduit ainsi une sorte d’histoire vraie, pleine d’espoir, en une succession de chansons pop minimales qui essaient tant bien que mal de donner une cohérence à l’album, à défaut de lui offrir de vraies perles. ‘Inherent In The Fibre’, magnifique pop-song toute en légèreté aux faux airs de Telefon Tel Aviv, est malheureusement la seule chanson réellement émouvante. Avec ses quelques notes de synthés minimales disséminées sur des rythmiques electronica (‘Pin Secure’) ou tech-house (‘Stoke The Fire’), et sans occulter un côté lyrique poétique (‘Tilly’s Theme’), Darkstar produit manifestement quelque chose de très personnel et engagé, mais ne semble pas avoir les épaules musicalement assez larges pour parvenir à faire vibrer notre corde sensible sur toute la durée d’un album.

‘Inherent In The Fibre’, ‘Tilly’s Theme’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire