Darker Than Blue – « Soul From Jamdown 1973-1980 »

Soul From Jamdown 1973-1980[Album]
05/11/2002
(Blood And Fire/Night & Day)

Blood And Fire, label maintenant très réputé en rééditions reggae, ne cesse de sortir des compilations grandioses. « Darker Than Blue » en est le parfait exemple

Le principe de cet album est de nous mettre entre les oreilles des morceaux soul joués par des musiciens jamaïcains, principe déjà vu chez Soul Jazz avec « Studio One Soul ». Ne considerez pas ce Blood And Fire comme une pâle copie de la compilation réalisée quelques temps auparavant, par son comparse britanique (lui aussi), mais plutôt comme une continuité, avec un tracklisting exploré en profondeur, dépoussièrant des bandes oubliées au fin fond d’un cave yardie depuis les années 70

Les atmosphères sont donc soul, parfois funk subtilement mariées aux bases musicales du reggae : skank de guitare omniprésent, basses rondes et grooves, cuivres mièleux et percutants. Ce « Soul From Jamdown » me fait penser au Shaolin Soul du reggae. Parfait pour être écouté à n’importe quel moment de la journée et de la nuit, les célébrités telles que Ken Boothe, Alton Ellis, The Chosen Few, Junior Murvin ou encore Freddie Mc Gregor et bien d’autres, nous mènent dans le coeur des années soul, relatant ainsi l’énorme influence de la musique américaine à la même époque sur le reggae

Un grand classique se révèle alors de ce cd. Un disque de chevet déstiné aussi bien aux amoureux de soul que de reggae. Le défaut qui pourrait être évoqué est que tous les morceaux ne sont pas forcément soul, ils sonnent simplement reggae (« Mango Walk » de In-Crowd, « I’m Your Puppet » de Jimmy London, les très rockers « Get Ready » du grand Delroy Wilson et « Why Can’t We Live Together » de Tinga Stewart ou encore les « Baltimore » des Tamlins et sa version dancehall Hot Reggae Music de Welton Irie). Paradoxe évident quand on connaît l’inévitable nécessité d’ajouter une grande dose soul à la musique yardie, sans laquelle un morceau reggae ne le serait pas. Les grands connaisseurs auront le plaisir d’écouter les covers de grands hits américains (« It’s A Shame » interprété par Alton Ellis, « Give Me Your Love » par Junior Murvin…) et à l’inverse les ferrus de musique jamaïcaine se tourneront ensuite vers les originaux, forcément

Un délice de 18 titres, plein d’émotion, d’amour et de sincérité. Immanquable.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire