Dark Circle – « Civilians »

Civilians[Album]
01/01/2003
(Jazz Fudge/Chronowax)

On croit souvent que les Anglais et les Allemands ne collaborent jamais ensemble et s’évitent la plupart du temps. Et bien le fameux crew Dark Circle est la preuve du contraire, puisqu’il regroupe en son sein des membres de ces deux pays, et la sortie de cet album intitulé « Civilians » en est la plus belle démonstration

Musicalement, la force de cet opus est de mixer habilement les influences de chaque pays, ne se limitant pas aux deux précités, mais puisant dans l’Europe entière, et les plus érudits verront même de très grosses influences nordiques. Si le côté sombre de l’album reste le plus marquant, la variété des beats et leur efficacité réussissent à emmener l’auditeur dans des univers différents, donnant un côté hétéroclite à l’album, aspect qu’on n’attendait peut-être pas au début. Au niveau texte, comme souvent chez les européens, c’est l’engagement qui prime, de façon ironique parfois, mais visant juste. Même si la traduction des textes en Allemand nous est impossible, ceux en anglais vont la plupart du temps dans ce sens. S’en prenant au pouvoir des médias sur « Teletext », à Bush sur « Smoking Bush », ils proclament leur anti-impérialisme féroce et leur vision communautaire sur « Eurostars », sorte de rappel à l’ordre de la vieille Europe face aux américains

Une fois de plus Jazz Fudge donne la parole à un crew au message plutôt clair et engagé et ce n’est pas pour nous déplaire. Mieux, la collaboration entre européens devrait donner des idées à nos rappeurs hexagonaux. En effet le rap n’est pas qu’américain ou français, mais tout simplement universel. Il serait vraiment dommage de négliger nos pays frontaliers qui font de plus en plus parler d’eux. C’est d’ailleurs en Espagne que nous vous emmènerons bientôt, mais en attendant, appréciez cet opus efficace de Dark Circle.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire