Daria – « Open Fire »

daria180Album
(Crash Disques)
23/03/2009

Depuis de nombreuses années, le rock made in Angers a toujours rimé avec puissance et mélodies. Demandez aux Thugs, groupe phare des années 80 et 90 en partie responsable de ce constat, qui aura marqué la ville de son empreinte jusqu’à enfanter d’une nouvelle et digne génération de malotrus, incarnée en Sexypop et…Daria. Ces derniers, après un «Silencer» perfectible sorti en 2006, ne se sont jamais privés de faire évoluer leur répertoire, ni même de mettre les petits plats dans les grands pour arriver à leurs fins. «Open Fire», nouvel album mixé par les mains expertes de Jay Robbins (Jawbox, Burning Airlines, Channels…), producteur incontournable de la scène indie rock US, ne fait pas exception et marque clairement un passage à la vitesse supérieure. En 2009, et si leurs potes de Sexypop ne les ont manifestement pas laissés indifférents («I Don’t Forget», «The Waiter»), tout comme quelques groupes BCore (le fantôme d’Aina ne traîne t-il pas dans les cordes de «Barcelona» et «An Echo»?), les quatre de Daria affichent une belle cohérence tout au long de ces onze titres, optent pour une production laissant la part belle à la rythmique quand d’autres brandissent surtout les guitares («Innonsense»), alignent quelques titres ultra efficaces tout en s’assurant qu’ils ne soient pas assez prévisibles pour les condamner à une rapide overdose («The Mistake», «The Tightrope Walker»). Difficile alors de ne pas souligner cette fameuse «maturité», terme souvent utilisé à tort et à travers, mais qui trouve indubitablement sa place à l’écoute d’un disque ou énergie et intensité sont à ce point maîtrisées. Loin des modes qui servent tour à tour le rock autant qu’elles le desservent, Daria poursuit sa route avec comme seule ambition de faire rougir les lampes, et balancer une musique qui lui ressemble. Une approche en aucun cas condamnable.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire