Danko Jones – « Rock’n Roll Is Black & Blue »

danko180Album
(Bad Taste)
17/09/2012
Heavy rock’n roll

Après que « Below The Belt » soit revenu mettre un peu de d’ordre et de dignité dans une discographie écorchée par un très passable « Never Too Loud » en 2008, le retour de Danko Jones n’est plus abordé avec autant de méfiance. Tant mieux puisque le groupe trouve certainement en ce « Rock & Roll Is Black & Blue » un de ses albums les plus réussis tant, le temps de trois gros quarts d’heure, il y parcoure avec beaucoup de cohérence les plus efficaces dérivés du rock qui ont fait son essence depuis son premier accord. Mais un autre élément intervient indéniablement dans la réussite de ce disque: l’arrivée d’un nouveau – et sixième – batteur en la personne de Atom Willard, déjà croisé derrière les fûts d’Alkaline Trio, Rocket From The Crypt ou Social Distortion. Avec autant d’expériences cumulées, le bonhomme n’a apparemment eu aucun mal à se fondre dans le décor et participer activement à la composition d’un répertoire toujours entièrement dévoué au heavy rock, mais sensiblement plus pop. Une légère différence qui pourrait justifier une once d’évolution, mais qui n’y parvient finalement pas tant Danko Jones reste farouchement – et ici brillamment – fidèle à son créneau: un rock carnassier qui tâche tant il est gras, et des riffs qui donnent le change aux mélodies (« You Wear Me Down », « Always Away » et son faux air de « Thunderstruck »), parfois même trop tant l’affaire peut ici ou là tomber dans l’abus. Du coup, tout y passe, du brûlot heavy qui fait lever le doigt et active la guibole (« Get Up », « Legs », « I Believe In God ») au tube radio qui entre en mémoire aussi facilement qu’une chanson paillarde (« Just a Beautiful Day », « Type Of Girl »), en passant par une multitude de morceaux plus classiques (« Terrified », « I Don’t Care », « The Masochist »), généralement d’assez bonne facture pour que ce « Rock’n Roll Is Black & Blue », aussi bon que prévisible, ne se délave jamais.

itunes22

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire