Daniel Rossen – « Silent Hour/Golden Mile »

rossen180Ep
(Warp)
19/03/2012
Pop

Rares sont les sorties qui, dès la première écoute, vous happent pour ne plus vous lâcher. En cela, cet EP de Daniel Rossen peut déjà être qualifié de majeur. Pour ce disque, le multi-instrumentiste s’est échappé pour quelques temps de Grizzly Bear, sans pour autant nous abandonner en terrain inconnu tant ce « Silent Hour/Golden Mile » constitue l’interlude idéal entre « Veckatimest » et son successeur également prévu pour cette année.

En s’entourant de Eric Slick (Dr. Dog) et Scott Hirsch (Hiss Golden Messenger), Daniel Rossen touche au sublime. La longue introduction « Up On High » annonce les contours d’une pop d’orfèvre, révélatrice d’une nostalgie éloquente pour les enregistrements de la fin des années 60. À ce titre, « Silent Song » et « Golden Mile » peuvent sonner comme un Lennon ou un George Harrison, mais plutôt que l’éternel pastiche indigeste, Rossen a le talent d’apporter sa griffe clairement intime, de l’ordre de l’introspectif. Il n’y a d’ailleurs pas besoin d’être admiratif du genre pour s’incliner devant « Return To Form ». Le jeu de guitare du Grizzly, reconnaissable dès les premières notes, brille et nous plonge dans une cascade de notes, sublimée par un maëlstrom de cordes et de cuivres, sans jamais tomber dans la grandiloquence. Ainsi, « Saint Nothing », le titre qui restera dans la mémoire collective, dévoile toute l’humilité d’un musicien qui, il y a peu, avouait encore composer pour ses amis, sans jamais penser au succès. Seul au chant, il tisse une balade désolée et néanmoins lumineuse, hantée par ces quelques lignes de piano capables d’émouvoir le plus endurci d’entre nous.

Alors certes, cet EP continuera d’irriter tous les détracteurs habituels des songwriters plein de maitrise, d’autres resteront sur leur faim en raison de la brièveté de cette sortie. Mais qu’ils aillent au diable, ce disque impose le silence et l’admiration.

En écoute

itunes44

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire