Damien Jurado – ‘Visions Of Us On The Land’

Album / Secretly Canadian / 18.03.2016
Trip folk et cosmique

Avec ‘Visions Of Us On The Land’, Damien Jurado clôt en beauté un triptyque débuté en 2012 avec ‘Maraqopa‘, et suivi de ‘Brothers And Sisters Of The Eternal Son’ en 2014. Trois albums de haut vol réalisés en collaboration avec le talentueux Richard Swift à la production, trois volumes d’une même œuvre qui conte l’histoire d’un homme échappé de la société pour partir à la découverte de lui-même, qui découvrira une ville fantasmée, Maraqopa, sera victime d’un accident de voiture et d’un coma libérateur, échouera dans une communauté où il vivra un temps avant de partir de nouveau, accompagné cette fois de Silver Katherine rencontrée là-bas.

Esotérisme, liberté, nature, amour, Damien Jurado a composé la bande-son d’un road movie idéal et fascinant où folk, psychédélisme et baroque se mêlent joyeusement. L’épopée de ce personnage imaginaire est portée par un souffle lyrique d’exception, des envolées à la Ennio Morricone (‘Mellow Blue Polka Dot’, ‘TAQOMA’), des arrangements aux petits oignons (‘QACHINA’), quelques délires sous psychotropes (‘Walrus’) et, en élément central et inamovible, la voix toujours classe de Jurado, parfaitement mise en valeur (le si beau ‘ONALASKA’), choyée par Richard Swift, et qui semble parvenir à nos oreilles comme si elle était auparavant passée par tous les canyons des Etats-Unis.

La force de cette trilogie, et donc de ‘Visions Of Us On The Land’, repose également sur l’alternance justement dosée de ces morceaux de bravoure de folk baroque et psyché avec ceux, dépouillés, qui se contentent de mettre en scène Jurado et sa guitare. En exemple parfait, ‘Prisms’ ou ‘On The Land Blues’ (sur lequel s’ajoutent quelques notes de piano) feraient passer des frissons dans l’échine d’un dinosaure. Embarquez sans crainte pour ce fabuleux voyage, il vous emmènera quelque part entre la terre rouge du Colorado et le scintillement bleuté des étoiles.

‘Mellow Blue Polka Dot’, ‘QACHINA’, ‘Prisms’, ‘ONALASKA’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire