Daft Punk – « Alive 2007 »

Alive 2007[Album]
19/11/2007
(Virgin/Emi)

En juin dernier, en pleine déferlante Justice, et alors qu’on ne cessait de rappeler à tort et à travers que toute cette génération de nouvelles icônes électro n’était que du ressucé de Daft Punk, les deux Parisiens décidaient soudainement d’investir la plus grande salle de concert de France. Comme pour rappeler, à qui voulait bien l’entendre, quel était vraiment le nom du père de la véritable french touch, celle qui alliait house de Chicago et disco pour le plus grand plaisir de tous. À peine annoncé, le show de Bercy affichait sold out, laissant à sa porte quelques milliers de fans et curieux sans billet, seuls avec le désespoir de passer à côté d’une des rares prestations live de Daft Punk

Il était donc plus que logique de voir une trace de l’évènement investir les bacs des disquaires, surtout en cette période festive et lucrative de l’année. Plus encore, ce show parisien laissant aisément penser que Daft Punk, bien que véritable machine de guerre ultra rôdée, n’était jamais aussi bon que sur ses propres terres. Et ce « Alive 2007 », qui faisait déjà ronger quelques ongles, pourrait bien attaquer les phalanges des désespérés suscités, tant il marque une réelle évolution depuis le dernier live sorti il y a tout juste dix ans

En effet, seuls les sourds n’y verraient pas la différence. Thomas Bangalter et Guy Manuel de Honem-Christo ont apparemment trouvé le set ultime qu’ils rêvaient d’offrir à leurs fans, celui qui donnait enfin toute l’ampleur de leur musique, allant même jusqu’à proposer un total relifting de leurs titres, du plus connu au plus oublié. Ceux-là s’entrechoquent, se superposent, se marient pour donner naissance à quelque chose de totalement neuf en apparence (le bootleg « Around The World – Harder, Better, Faster, Stronger » pour n’en citer qu’un). À tel point que ceux qu’on pensait sur le point d’être rapidement dépassés par leur descendance, en partie à cause d’une trop longue absence, prouvaient aux quinze mille aficionados présents qu’ils tenaient encore largement les ficelles du genre

Daft Punk en live, c’est donc un mix continu, sans répit, plein de surprises, ou les hits mondialement connus poussent vers le haut les recoins les plus sombres de sa discographie. Plus rien n’y sonne comme sur disque, tout est réinventé sur des bases connues, et agrémentées de nouveaux samples et nouvelles sonorités. Daft Punk efface tout et recommence, s’offre une nouvelle jeunesse, un update qui, il faut le dire, s’imposait. Le voilà désormais gonflé à bloc, prêt à attaquer de nouveau, et pourquoi pas à s’atteler à un nouvel album qui pourrait rapidement voir le jour. Après tout, de l’oeil étranger, la musique en France ne se résume t-elle pas à Johnny Hallyday et Daft Punk? Le duo a donc encore de belles années devant lui..

Alive 2007 est disponible en édition limitée, incluant un livre, ainsi que des bonus audio et vidéo.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire