Daedelus – « Denies The Day’s Demise »

Denies The Day's Demise[Album]
01/05/2006
(Ninja Tune/Pias)

Qui croit en la force de l’existence ne fait fi de rien tant que des adages. Ainsi en est-il de Daedelus, implacable contre-exemple de la maxime « qui embrasse trop mal étreint ». En effet, malgré une discographie zappatienne et une activité permanente, ce dj de Los Angeles rajoute une pierre à l’édifice avec « Denies the Day’s Demise », et défonce tout. « Denies the Day’s Demise » est un 15 titres abordé comme un exercice de style: le mélange d’electronica et de sons afro-cubains. L’album est parcouru dans toute sa longueur de rythmiques bossa-nova, et pourtant notre homme arrive à donner un visage complètement nouveau à ces sonorités pourtant figées. Aiguillé par un sens de la mélodie subtil et audacieux, Daedelus opère une fusion hirsute et baroque entre les sons synthétiques d’hier et d’aujourd’hui et les samples kitchs d’Amérique du sud. Des morceaux denses et évolutifs où s’entrecroisent samples de films de palace, pianos étriqués, basses dancefloor et synthés Bontempi, pour une atmosphère rococo et enchanteresse, innocente mais diablement entraînante. « Denies the Day’s Demise » n’est pas un album très accessible, mais il étonnera à tous les niveaux d’écoutes, tant le brassage des influences est efficace. Little Nemo en reste bouche-bée, c’est vous dire…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire