Cypress Hill – « Rise Up »

cypress180Album
(Capitol)
19/04/2010
Rap rock

On a beau ne plus attendre de surprises de la part de Cypress Hill, un nouvel album de ce super groupe californien passe rarement inaperçu. Six ans après « Till Death Do Us Apart », alors qu’on espérait un regain de fraîcheur, la réalité est malheureusement bien différente. En effet, quand on croit retrouver un semblant de feu sacré, il est vite effacé par un conformisme apparemment assumé, comme sur « It Ain’t Nothin » qui pourrait nous enflammer si la montée en régime qu’on attend toujours arrivait. On est alors loin des premiers titres festifs, et encore plus de la noirceur d’un « Temples Of Boom » qui, musicalement, jouait dans un autre registre. La présence de Muggs sur seulement deux titres y est certainement pour quelque chose. C’est donc une platitude désolante qui domine puisque, bien qu’un tiers de l’album s’abandonne clairement au rock et à ses riffs rageurs (Tom Morello en guest sur « Rise Up » et « Shut Em Down », Daron Malakian sur « Trouble Seeker »), la prise de risque est plutôt timide. Pire, on ne ressent pas cette énergie que Cypress Hill savait nous communiquer par le passé. Finalement, c’est le funky et très californien « Armed And Dangerous » qui, à défaut d’être le plus original, ressortira du lot en collant à ce qu’on attend véritablement du combo. « K.U.S.H » aurait aussi pu s’inscrire dans cette même dynamique si un clavier inopportun ne venait pas gâcher ce qui aurait pu être un titre phare de ce « Rise Up ». Loin d’être inintéressants, « Pass The Dutch », « Bang Bang », « Take My Pain », « I Unlimited » sont encore trop quelconques, mais tellement supérieurs à l’ignoble « Armada Latina » qui clôture l’album avec sa cauchemardesque bande originale de télénovelas. Le constat est dur mais sans appel: Cypress Hill n’est plus que l’ombre de lui-même, est tout juste bon à squatter les têtes d’affiche de festivals histoire de rameuter les nostalgiques, et attirer un large public avec son mélange de rap et de rock. Exactement là ou vous ne croiserez pas les plus exigeants qui ne pardonneront pas le manque d’originalité de ces anciens précurseurs qui ont su, jadis, ouvrir le rap à d’autres horizons et mélanger les influences avec maestria. C’est presque de la colère qui nous anime à l’écoute de ce « Rise Up » fadasse et sans grand intérêt. Et c’est un crève-cœur de le dire.

En écoute



Disponible sur
itunes21

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Cypress Hill – « Rise Up »

  1. julien 19 avril 2010 à 19 h 27 min #

    pfff. c’est l’histoire de critiquer pour critiquer. Cet album sans être le meilleur et loin d’etre aussi mauvais que ca, 8 eme album studio, le risque ils l’ont pris il y a bien longtemps. L’un des rares groupes de rap à encore être credible au bout de 20 ans de carriere, aussi bien pour les nostalgiques que pour un nouveau public. Il y a des groupes comme ca qui ne meritent pas un tel acharnement, sauf en cas de foutage de gueule, c’est pas le cas de cet album, on peut juste regretter un muggs moins present dans la prod (nostalgie), le reste est un bon accord à l’ensemble de leur discographie. Quelques titres inutiles certes, mais un ensemble qui satisfera beaucoup de monde. A part demotiver quelques aficionados du groupe à acheter l’album, qui j’en suis sur ne vous ecouterons pas, votre critique n’apporte rien.

  2. colombo 22 avril 2010 à 11 h 16 min #

    Je viens de télécharger , illégallement , cet album ; et bien je l’ai aussitôt mis dans la corbeille ; je n’aurais pas lu cette chronique , je serais allé l’acheter les yeux fermés (mi-clos) et j’aurais alors vomi sur mon ghettoblaster en l’écoutant .
    Il n’y a rien (à mon avis ) d’intéressant sur ce disque , et je ne suis pas nostalgique des premiers albums ; il est évident que les gens vieillissent et accumulent les influences et expériences musicales , ce qui a pour conséquence de donner une autre tournure à leur compositions …… Mais là ,il ne se passe rien , on n’y trouve rien , c’est inepte , c’est pire que fade …. Et ça m’ennuie vraiment de dire ça , car je me faisais une joie d’écouter un nouveau cypress hill .
    Tant pis j’ai tous les autres ; et je les ré-écouterais avec plaisir , même « till death do us a part » ……
    Encore merci à Mowno pour l’économie que je viens de réaliser .
    Cependant , certains pas trop regardants sauront aimer …… je leur conseille d’ailleurs le dernier Morsay (représente clignancourt) et booba ……..
    Bisous fous.

Laisser un commentaire