Cyesm – « Undisclosed »

cyesm180Album
(Good Citizen Factory)
10/12/2010
Trip hop

L’avantage de mettre la pédale douce pour un producteur est qu’on est généralement ravi de le ré-écouter quand il se décide à réapparaître. En cassant son rythme effréné de plusieurs albums par an qui menait doucement à l’overdose, Cyesm a eu cette bonne idée qui nous fait incontestablement plus apprécier ce « Undisclosed » que n’importe lequel de ses prédécesseurs. C’est aussi vrai qu’étrange: trop de musique tue la musique, et le manceau l’a peut-être appris à ses dépens en incitant à ingérer chaque fois une nouvelle salve de titres alors que la précédente n’était pas encore digérée. Bien qu’il ne change pas radicalement son registre ici, les douze mois de silence qui séparent ce huitième disque de « Meaningless » auront donc été bénéfiques pour Cyesm qui semble en avoir profité pour recharger ses accus, blinder son inspiration, et ne garder que le meilleur pour repartir dans un trip hop duquel émane clairement toutes ses récentes expériences, en solo comme au sein de (Drive In) Static Motion (« Controlled Disease »). En effet, accompagné comme souvent de sa muse Clelia Vega (sur cinq titres dont l’excellent « Parade »), il soigne comme jamais ses compositions électro en les décorant d’interventions acoustiques, en laissant échapper de son chapeau de douces mélodies (« Harmed », « On The Shore »), sans omettre de les affubler de son éternelle marque de fabrique: des ambiances cinématographiques qui, ici ou là, vous bercent, vous bousculent et vous transportent vers des horizons libres que vous seuls avez le pouvoir de dessiner (« Dark Mean », « Salvation Man »). À défaut de porter toute son attention sur ses pochettes (on atteint le point de non-retour ici), le bougre a appris à se faire désirer, et ne manque pas de prouver qu’il a bien tout assimilé. À force, c’est certain, Cyesm arrivera à attirer l’attention méritée d’un label de poids qui lui fera définitivement passer ce cap sur lequel il bute encore.

Disponible sur
itunes18

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire