Curse Ov Dialect – « Wooden Tongues »

Wooden Tongues[Album]
18/09/2006
(Mush/Differ Ant)

Il y a trois ans déjà, les Australiens de Curse Ov Dialect débarquaient en pleine explosion de ce hip hop, qu’on qualifierait plus justement aujourd’hui de marginal plutôt que d’avant-gardiste. Car depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et ce qui paraissait novateur à l’époque ne l’est pas forcément aujourd’hui. C’est un peu ce qui ressort de l’écoute de ce « Wooden Tongues », deuxième opus du combo toujours estampillé Mush. « Lost In The Real Sky » laissait entrevoir une forte personnalité, une originalité toujours évidente en 2006, mais la confirmation qu’on attendait n’est pas forcément au rendez-vous.

En effet, on souhaitait entendre ici un Curse Ov Dialect canalisé, évitant de partir dans des dizaines de directions au sein d’un même morceau. Il faudra pourtant peu de temps, ou quelques morceaux, pour se rendre à l’évidence: les choses n’ont pas changé. Pourtant, des bonnes idées, les Australiens en ont assurément. Mais c’est seulement quand on commence à les remarquer qu’elles disparaissent au profit d’une autre, qu’un sample hors propos vient s’ajouter pour donner une impression de fourre tout légèrement indigeste (« Renegades », « Forget », « Bird Cage Alert »), sûrement dû à la participation active de tous les membres du groupe à la production, ceux là même répondant tous à des origines différentes. Pour être franc, courageux est celui qui s’aventurera au-delà des cinq premiers morceaux tant on a presque affaire à un respect d’égalité de temps de parole en période électorale

Dommage, car on trouve quand même tout au long de cet opus quelques éclairs d’inspiration qui auraient mérité d’être un peu plus exploité (« Word Up Forever », « Jokes On Me »), voire même quelques exceptions de morceaux assez cohérents (« Saturday Night », « Bury Me Slowly », « Broken Feathers », « Stop Sarasis »). »Wooden Tongues » nous fait donc longuement hésiter entre confirmation manquée et personnalité musicale appuyée. On reste clairement sur notre faim, et on aurait presque envie de murmurer à l’oreille des Curse Ov Dialect que le second degré n’excuse pas forcément la médiocrité

En écouteWord Up Forever

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire