Crevecoeur – « #1 »

#1[Album]
12/03/2007
(Drella/Differ Ant)

Quand l’Ennui vous guette en ces longues soirées pluvieuses, il est un petit jeu qui aide à passer le temps de manière moins oisive et décérébrée que votre télévision. Prenez une galette au hasard dans votre discothèque (si possible un premier album) et essayer de deviner les disques de chevets de leurs auteurs. Bon, d’accord, c’est vrai que c’est sans doute plus drôle si on peut avoir confirmation ou non des intéressés, mais au moins vous aurez passé le temps, que diable!! Jamais contents, vous, alors..

Bref. Si vous tombez par hasard sur le premier album de Crëvecoeur, vous risquez en plus de vous occuper pour un petit bout de temps. Ce jeune trio français aime en effet rien tant que brouiller les pistes. Leur folktronica instrumentale semble s’inspirer de beaucoup de gens très différents. Je vous donne la liste des noms que j’ai couchés sur le papier, à brûle-pourpoint: Calexico, Yann Tiersen, Ennio Morricone, Pascal Comelade, Pink Floyd, Four Tet, Lou Reed (bon, ok, là, c’était facile, ils posent avec la pochette de « Berlin » sur leur visuel), Arto Lindsay, Ry Cooder, The Notwist, Radiohead, Bonnie Prince Billy et Tortoise… Il y en a sans doute beaucoup d’autres, mais je paye ma tournée de limonade si les membres de Crëvecoeur n’ont pas au moins un album de chacun des artistes suscités dans leur collection personnelle..

Vous l’aurez tout de suite deviné si vous êtes familiers des noms ci-dessus, vous ne risquez pas de passer ce premier opus pour cramer la piste de danse ou pour lancer un pogo de salon. La musique de Crëvecoeur est plutôt un incessant va-et-vient entre la BO de western fatiguée, la pop lo-fi, le folk progressif et les berceuses électroniques. En d’autres termes, une sorte de bande-son pour road-movie de losers magnifiques où s’entrelacent lascivement scies musicales, cordes précieuses, crépitement de vinyls et cuivres exotiques. Tout à fait le genre de disque que vous finirez par vous passer lors de longues soirées pluvieuses où vous n’aurez pas réussi à trompez votre Ennui..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire