Count The Stars – « Never Be Taken Alive »

Never Be Taken Alive[Album]
25/02/2003
(Victory/Tripsichord)

Tout comme Drive Thru détient son Midtown, Victory signe Count The Stars. Dans un registre similaire à leurs collègues de la côte Ouest, les membres du combo new yorkais officient de belle manière dans la scène punk pop sans mettre de côté ses influences émo gagnées à écouter des formations telles que Jimmy Eat World

Si la maîtrise et la grande maturité du groupe peut sauter aux oreilles dés les premières notes de cet album, c’est tout simplement parce que les membres ont toujours joué ensemble et que leur groupe est né il y a maintenant huit ans. A force de persévérance (le combo fait sa promo sur internet et par téléphone, monte ses tournées tout seul…), ils parviennent enfin à être signé sur le label de Chicago durant l’été 2002 qui mettra au monde ce « Never Be Taken Alive », bien loin des premiers albums que l’on peut parfois entendre. Count The Stars n’a rien à envier à certains groupes confirmés tant la fraîcheur de leurs compositions, leur approche mélodique mariée à maintes changements de rythme et d’intensité font du combo une révélation en matière d’émo punk. Il suffit d’écouter par exemple « First Time », « Better Off Alone », ou « Understanding » pour être totalement convaincu et adhérer sans perdre une seconde au fan club de ce groupe de qualité, plein de mérite et de persévérance

Si la vague émo peut aujourd’hui donner naissance à des groupes sans réel intérêt, Count The Stars, sans être ultra original, parvient à être incroyablement crédible avec ce premier album décoiffant. Victory semble avoir flairé ici le bon coup et il y a fort à parier qu’ils ne regretteront pas d’avoir ajouté ce groupe new yorkais à leur catalogue. On aime Count The Stars, et on ne cesse de compter les perles de ce « Never Be Taken Alive ». Sûr qu’il en sera de même pour vous..

Ecoutez un extrait sur le site de Victory

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire