Well Deep – « 10 Years Of Big Dada »

10 Years Of Big Dada[Album]
22/10/2007
(Big Dada/Pias)

Les plus anciens de nos lecteurs se souviennent sans doute de l’excellente triple compilation sortie en 2000 pour les dix ans de Ninja Tune… On les aura usées, ces trois rondelles… La subdivision hip hop du label londonien sort à son tour une rétrospective de sa première décennie avec un double CD/DVD, intitulé « Well Deep ». Pas sûr pour autant qu’elle connaisse le même destin…

Car, sans forcément être mauvaises (même si parfois…), combien de sorties du label Big Dada ont vraiment accroché nos oreilles ces derniers temps sur la longueur d’un album? L’incontournable Roots Manuva? Le farfelu Infinite Livez en duo avec Stade? Le « Fear Of A Black Tangent » de Busdriver (mais on remonte déjà à 2005)? Ca fait peu en comparaison avec la rafale d’artistes qui a complètement défoncé nos enceintes entre 1997 et 2004 (je vous fais grâce de l’inventaire à la Prévert)… Il n’y a qu’à réécouter la vieille compilation « Black Whole Styles » qui résumait les deux premières années d’activité du label: tuerie sur tuerie!

Dans un genre assez proche, on s’excite aujourd’hui beaucoup plus sur le catalogue d’Alpha Pup, pour ne citer que lui. Mais, je l’ai entendu dans le public, « Pour combien de temps encore? ». Les labels sont en effet tous confrontés à cette même problématique: soit ils décident de se spécialiser dans un genre assez précis au risque de se figer quand les groupes commencent à s’autoparodier (cf. Anticon et bien d’autres), soit ils prônent une diversité musicale au risque de ne jamais être identifiés et donc de ne pas devenir gage de qualité auprès du public et des medias

Big Dada a choisi la première solution et ça a plutôt bien fonctionné les premières années. Néanmoins, depuis quelque temps, on a tendance à roupiller à l’écoute de leurs nouveautés. Pourtant, davantage qu’un manque de discernement sur leurs choix artistiques (quoique…), leurs récentes sorties sont plus probablement symptomatiques du manque d’évolution des groupes electro-hip hop aujourd’hui en activité. Et si on part du principe qu’un genre musical donne souvent le meilleur de lui-même en cinq ou six ans, on ne s’étonnera plus vraiment des décevantes galettes estampillées Big Dada qui ont atterri sur nos platines ces deux ou trois dernières années..

Les compilateurs eux-mêmes semblent être d’accord puisque la très grande majorité de ce tracklisting est issue du catalogue pré-2005. Des 31 titres, seuls 8 titres couvrent la période 2005-2007 et on y retrouve surtout les poids lourds du label qui savent toujours limiter la casse avec des singles efficaces (Roots Manuva, Ty, New Flesh…). Spank Rock et Wiley ont donc la lourde tâche de représenter les récentes signatures de Big Dada et il leur a fallu tirer leurs meilleures cartouches de leurs albums respectifs pour essayer de tenir la comparaison avec les aînés

On vous le disait plus haut, une compilation s’était déjà chargée de rassembler la crème parue entre 1997 et 1999, les deux CD de ce « Well Deep » reviennent donc essentiellement sur la période 1999-2004 avec une flopée de tubes (et il en manque pourtant un paquet!!) n’ayant pas pris une ride, signés par des groupes qui auront tous marqué leur époque (Roots Manuva, Mike Ladd, cLOUDDEAD, Diplo, King Geedorah, Bigg Jus, Infinite Livez et les autres…). On regrettera simplement le peu d’inédits qui auraient au moins récompensé les fidèles du label depuis la première heure..

Côté DVD, vous retrouvez la trentaine de clips que Big Dada aura réalisée, essentiellement répartie autour des gros vendeurs du label (Roots Manuva, Ty, New Flesh, TTC), et dont un tiers est déjà présent sur la partie audio. On est quand même ravi de reprendre du rab de classiques avec le superbe « Silver Back Mountain King » de Bigg Jus (construit sur le même sample que le « Four Ton Mantis » de Amon Tobin) ou « The Eye Of The Hurricane » de New Flesh (For Old, à l’époque). Mention spéciale aux clips de « Wait A Minute » de Ty, « Killer Apps » de Gamma, « Wherever We Go » de New Flesh et « Avant Core » de Busdriver pour leur humour décalé qui change un peu des types qui bougent des bras en prenant un air méchant devant la caméra… De ce point de vue-là, Roots Manuva prouve d’ailleurs à nouveau qu’il est le véritable patron de l’écurie avec quatre clips sur cinq absolument savoureux (dont le super drôle « Witness »). Les plus pressés (les plus fainéants?) préféreront peut-être se mater le megamix audiovisuel d’une demi-heure qui reprend les meilleurs moments de ces différents clips. Notez que vous avez aussi droit à une demi-heure de performance live complètement perchée de Infinite Livez et Stade, et une autre très habitée de cLOUDDEAD… Un des grands moments de ce DVD. On passera en revanche rapidement sur les interviews un peu convenues (et non sous-titrées) d’usage..

En bref, si vous venez régulièrement sur ce site et que votre discothèque connaît ses classiques, il y a de fortes chances pour que vous ne découvriez pas grand-chose dans cette compilation. En revanche, si vous êtes en panne d’idées de cadeau de Noël et que vous en avez marre d’entendre de la daube dans votre entourage, soyons clairs, ça peut-être un moyen plutôt malin de faire du prosélytisme de qualité..

NB: Sur la version promo du DVD, les titres des clips de TTC et certains de Ty sont inversés par rapport à ce qu’annonce le tracklisting… A vérifier donc sur l’objet finalisé

TracklistingCD101. Movement – Roots Manuva 02. The Tale – Ty 03. Night Night Theme – Infesticons 04. Colossal Insight – Roots Manuva 05. Dead Dogs Two – cLOUDDEAD (Boards Of Canada mix) 06. Wherever We Go – New Flesh 07. Wait a Minute – Ty 08. Fader Party – Majesticons 09. Percolator – Lotek HiFi 10. Dans Le Club – TTC 11. Witness (1 Hope) – Roots Manuva 12. Diplo Rhythm – Diplo 13. Sweet Talk – Spank Rock 14. My Mistakes (XXXchange Mix) – Wiley 15. Hard Times – Part 2 CD201. 50/50 – Wiley 02. Stick & Move – New Flesh 03. Worcestershire Sauce – Infinite Livez 04. Super Pretzel – NMS 05. Monkey Theme – Infesticons 06. Slang Teacher – Gamma 07. Now’s The Time – Diplo 08. Beauty Supply & Demand – Busdriver 09. Anti-Matter – King Geedorah feat MF Doom & Mr Fantastik 10. Look For Me – Ty 11. Killer Apps – Shadowless 12. King Spitter – Big Juss 13. Unemployed Black Astronaut – Busdriver 14. Can’t Believe – Lotek HiFi15. Closer – Ty16. Physics Of A Bicycle (Peel Session) – cLOUDDEAD

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire