Various Artists – « We Love Afrobeat »

We Love Afrobeat[Album]
27/10/2008
(Comet/Modulor)

Oeuvrant depuis sa création en 1998 pour la survie du mouvement afrobeat malgré la mort du Black President, le label Comet Records n’a cessé d’enchaîner les sorties mémorables, comme l’excellent « Home Cooking » de Tony Allen ou le fameux projet « Psycho In Da Bus », né de la collaboration entre Doctor L et le batteur de génie. Comet a donc réussi le pari d’ancrer l’afrobeat dans l’actualité musicale contemporaine, sans pour autant dénaturer un genre qui conserve une identité et une histoire fortes. Compilée par son fondateur Eric Trosset, épaulé par Martin Lamarle, la sélection « We Love Afrobeat! » est incontestablement à l’image du label, ouverte et affutée, puisant dans un afrobeat qui n’a jamais autant révélé ses richesses. Regroupant des titres produits par les nouveaux talents de la scène underground internationale, cette compil offre une incroyable densité musicale qui trouve une cohérence dans la puissance et la chaleur des rythmiques qu’elle véhicule, ne manquant pas de rappeler les racines nigérianes d’un mouvement aujourd’hui devenu universel. Si certains titres sélectionnés se sont déjà élevés au rang de classiques du genre, à l’instar de « Mista President » des canadiens du Souljazz Orchestra ou du corrosif « Corrupt » de l’élégante Ruth Tafebe accompagnée par The Afrorockerz, d’autres morceaux, n’étant jusqu’à présent pas parvenus à nos oreilles, méritent un vrai détour. On pense par exemple aux délicieux riffs de guitare nostalgiques et aventureux de « La Marche des Smith » du groupe parisien Café-Crème & Les Frères Smith, au groove soulful boostant des Ramses Revolution de Stockholm dans « In Control », ou à la touche jazz enivrante de « Pelotera » de l’Akoya Afrobeat Ensemble de NYC. Certains titres témoignent par ailleurs du caractère résolument métissé de l’afrobeat, comme « Arroz Com Feijao » du groupe Saravah Soul et ses accents brésiliens empruntant à la bossa, ou « Losing It » de l’israélien Kutiman, chargé d’influences hip-hop, de guitares saturées et de samples de voix qui semblent tout droit sorties d’une galette de trip-hop. « We Love Afrobeat! » est ainsi la preuve vivante que l’afrobeat de Fela a aujourd’hui germé dans le monde entier, des Etats-Unis à l’Allemagne en passant par la France ou la Suède. Elle révèle la dynamique inouïe d’un genre bourré de talents, peu connu du grand public au-delà du continent africain, mais contenant tous les éléments pour séduire les mélomanes de tous horizons. A se procurer d’urgence.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire