Various Artists – « Basic Replay »

Basic Replay[Album]
05/05/2008
(Basic Replay/Nocturne)

Burial Mix, Main Street Records, Rhythm & Sound, Basic Channel… autant de labels aujourd’hui associés à deux noms, ceux de Moritz Von Oswald et Mark Ernestus, appelés communément les « Maurizio ». Evoluant depuis plusieurs années dans l’underground berlinois, les deux amis sont devenus des acteurs essentiels de la scène dub reggae contemporaine, notamment via un important travail de diffusion de nouvelles formes de roots music, lorgnant davantage vers l’electro-dub et le dubstep. Mais c’est aussi par leurs rééditions reggae toutes aussi exceptionnelles les unes que les autres que ces fins connaisseurs du genre et véritables passionnés, au même titre que les anglais de Pressure Sounds, se sont fait connaître. Dans ce domaine, il y a bien sûr l’ensemble de leurs rééditions du label Wackies, mais aussi le sous-label Basic Replay, véritable malle aux trésors contenant notamment d’irremplaçables EP de Keith Hudson ou Ijahman Levi

Pour ouvrir leur catalogue à un public ne se limitant pas aux inconditionnels du vinyl, les berlinois ont choisi de proposer en CD une compilation regroupant une brochette de titres sortis sur Basic Replay, fondé en collaboration avec Honest Jon’s Records. Cette galette précieuse et efficace, réservée à tous les fans de roots pointu et élaboré, est une belle preuve de la richesse de cette rencontre entre Basic Channel et le mythique label londonien. Car cette sélection contient sans conteste une bonne poignée de titres légendaires, véritables précurseurs du UK dancehall, à l’instar de l’avant-gardiste « Call Me Rambo » d’Ackie, sorti en 1986 et digne des plus grands sound systems de Londres, notamment celui de Jah Shaka. On retiendra également plusieurs titres dubisants, comme le « Burial Tonight » posé par Tenastilin, le légendaire et mystique « Ayatollah » de Jackie Mittoo, et une version très rare de l’exceptionnel « I’m A Levi » d’Ijahman Levi, puisqu’il s’agit de la toute première version du titre (et non pas de celle sortie chez Island), enregistrée en 1974 à Londres et offrant un son d’une puissance roots sidérante. Au-delà, Basic Replay nous livre ici des morceaux qui raviront à coup sûr les steppers les plus avertis, comme « Trying To Conquer I » de Chuck Turner, tranchant et digital, le dansant et enjoué « Black Liberation » de Courtney Melody, ou l’unique « Dealing » de Gregory Isaacs

Notons enfin que certaines de ces perles steppa et early dancehall s’accompagnent de leurs versions dub ultra planantes, qui participent à forger un charme d’ensemble, à la fois old school et indémodable. Ainsi, à la différence de nombreuses compilations de roots music rarement incontournables, cette sélection Basic Replay/Honest Jon’s se place au rang des albums fondamentaux, tant les titres qu’elle renferme témoignent d’un moment précis de l’histoire du genre, celui où ondes jamaïcaines et ondes anglaises viennent se rencontrer dans la musique pour un résultat inimitable, électrifiant et fiévreux.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire