Soul Jazz – « Box Of Dub 2 »

Box Of Dub 2[Album]
23/11/2007
(Soul Jazz/Discograph)

A en croire les nombreuses retombées presse pour le second album de Burial, le mouvement dubstep semble connaître un soudain engouement médiatique, engouement qui divise déjà les fans de la première heure: cet éclairage est-il une avancée notoire ou au contraire le début de la fin pour cette musique.

L’Histoire nous le dira. En attendant, le label Soul Jazz en profite pour ressortir le deuxième volume de sa compilation « Box Of Dub: Dubstep And Future Dub ». Si le fameux Burial est absent du tracklisting cette fois-ci, on y retrouve les Kode 9, Digital Mystikz, Skream ou Sub Version qui avaient déjà fait le bonheur des possesseurs du premier volume. Quelques nouveaux noms viennent néanmoins rejoindre ce peloton de tête comme par exemple Pinch, qui commence à faire beaucoup parler de lui dans les milieux autorisés, ou encore le flippant Cult Of The 13th Hour (qui n’est autre que la réunion de Kevin Martin a.k.a The Bug et du dub-poet SpaceApe, d’où la flippe)

Ce nouveau tome des aventures des dubsteppers en folie montrera au néophyte que ce style musical est finalement plus large que ce que certains soi-disant puristes voudraient bien imposer. On navigue encore une fois à vue entre morceaux plutôt grand public, ou qui du moins feraient facilement danser un auditoire nourri de reggae roots et de dancehall (cf. l’excellent « Let Go Mi Shirt » de Cotti (feat. Kingpin) ou encore le « Step 2 It » de Pinch (feat. Rudey Lee)…), et plages plus abstraites proches de l’electronica ou de la techno minimale (le « Stung » de Kode9 ou le « Chamber Dub » de Pinch, plus caractéristique de son univers habituel que son titre avec Rudey Lee…). Digital Mystikz, Sub Version ou Skream parleront quant à eux sans problème à quiconque a écouté un minimum de dub (anglais ou new-yorkais) dans les 90’s. Les fans de High Tone devraient même essayer d’urgence le « Tamil Dub » de King Soli, l’expérience devrait leur plaire..

On s’étonne quand même du tout petit son du morceau de Ramadanman (à moins que cela ne soit juste un souci sur l’exemplaire promo) qui ouvre la compile. Ca prouve en tout cas que le dubstep nécessite certaines conditions d’écoute (volume assez fort, système son correct, compression à éviter…) pour être apprécié à sa juste valeur. Sinon, ça peut vite tomber à plat

Si vous ne possédez pas de platine vinyle et/ou que vous n’avez pas le coeur à fouiller les bacs des disquaires spécialisés pour découvrir un mouvement encore relativement opaque (malgré le buzz grandissant), la série « Box Of Dub » peut s’avérer être un bon moyen pour commencer le défrichage. Mais, contrairement à beaucoup d’autres compilations vulgarisatrices, ces deux volumes s’adressent tout autant aux initiés, puisque que Soul Jazz a (pour l’instant) l’intelligence et le bon goût de ne proposer que des inédits. Pourvu que ça dure..

Tracklisting01. Ramadanman – Every Next Day02. Pinch (feat. Rudey Lee) – Step 2 It 03. Cult Of The 13th Hour – Wickedness04. King Soli – Tamil Dub 05. Kode 9 – Stung 06. Digital Mystikz – Thief In Da Night 07. Sub Version – Soul Jah Boogie 08. Digital Mystikz – Third One09. Cotti (feat. Kingpin) – Let Go Mi Shirt 10. Pinch – Chamber 11. Skream – Too Much Sushi

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire