Common – « Finding Forever »

Finding Forever[Album]
31/07/2007
(Geffen/Universal)

Rares sont les artistes passant sans encombre l’épreuve du temps qui passe. On pourra citer Gangstarr ou encore Public Enemy, fidèles au registre qui a fait leurs succès. Mais Common est l’un des rares cherchant à se renouveler à chaque nouvel album. Il faut bien avouer que depuis ses débuts, il a toujours eu le bon goût de s’associer avec des producteurs de talent, que ce soit No I.D pour ses débuts, ou Dj Premier pour certains de ses meilleurs titres. Voici qu’aujourd’hui, c’est avec Kanye West qu’il décide de poursuivre son chemin, une collaboration fructueuse entamée sur son précédent opus « Be« 

Promu « Executive Producer » de ce « Finding Forever » et signant la majorité des productions, le jeune Mc-Producteur de Chicago voit certainement en Common le moyen de s’assurer une légitimité en tant qu’artiste éclectique, surfant aisément sur les divers style du hip hop actuel. Car il faut bien le dire, on l’attendait au tournant depuis l’officialisation de leur collaboration sur « Be », surprenant par l’aisance avec laquelle il avait parfaitement su s’adapter à l’univers de Common, réussissant à y coller sa patte personnelle avec subtilité. On s’attendait donc logiquement à trouver cette même osmose pour ce nouvel album, attendu comme toujours par tous les fans d’un hip hop authentique

Pas de surprise à attendre du côté du Mc: son flow est toujours aussi appréciable, parfaitement construit. C’est donc plutôt du côté des productions que notre curiosité est attirée. Car si on sait que ce dernier sera toujours au niveau, il n’en est par forcément de même pour la création musicale. Mais Kanye West, comme nous l’avons dit plus haut, connaît son sujet et surtout son artiste. On passera sur l’intro quelconque de Derrick Hodge, pour entrer directement dans le vif du sujet avec « Start The Show ». Là, comme pour l’intégralité de ce disque, on notera un recours systématique au sample (ce qui se perd de plus en plus dans le hip hop actuel) permettant de faire évoluer l’ambiance d’un titre de façon plus radicale. « The People », pure merveille, passant d’une ambiance « punchy » à un style plus mélodique, plus joyeux, sans que cela n’altère le propos du Mc, en est un parfait exemple

On ajoutera aussi qu’en plus des samples, les versions sont quasiment toutes jouées par des musiciens, la combinaison machines-instruments montrant là ses infinies possibilités. On notera également une ouverture musicale certaine sur ce nouvel opus, illustré par la présence de Lily Allen sur « Drivin’Me Wild » où l’association du rappeur pur jus avec une des nouvelles égéries de l’électro-pop se révèle plus intéressante que réussie. En tout cas originale. « I Want You », produit par Will.I.Am, et « Southside », comptent parmi les titres intéressants, mais n’ont pas l’impact d’un « The Game » où, accompagné de Dj Premier aux platines et sur une version torturée de Kanye West, Common retrouve sa verve old School. Une touche plus Nu-Soul (« U, Black Maybe » feat Bilal, « Break My Heart » et « So Far To Go » avec D’angelo produit par le regretté J-Dilla) semble aussi évidente dans les choix de Common

« Misunderstood » produit par Devo Springsteen, construit autour d’un sample de Nina Simone, restera comme l’un des titres phares tant il souligne la parfaite symbiose entre la mélancolie exprimée par la voix de la diva et le ton déterminé de Common, magnifiée par de subtiles notes de piano et de flûtes. Une merveille. Le Mc clôture son aventure par un titre définitivement symbolique (« Forever Begins »), sur un sample de Paul Simon, résumant parfaitement les diverses influences contenues dans ce nouvel essai

Et même si cet opus semble moins homogène que le précédent, il n’en reste pas moins un merveilleux exemple de la capacité qu’a Common de coller à l’air du temps, sans perdre le cachet qui a fait de lui l’un des meilleurs Mc toutes générations confondues. Peut-être moins purement hip hop que par le passé, il touchera certainement un plus large public tout en conservant ses plus fidèles fans, et nous distillera toujours ces quelques morceaux intemporels qui font l’unanimité

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire