Coconot – « Novo Tropicalismo Errado »

Novo Tropicalismo Errado[Album]
01/02/2006
(Bcore/Overcome)

Qu’on ne vienne pas me dire après l’écoute de ce premier album de Coconot, que les sorties Bcore sont devenues prévisibles. À n’en pas douter, ce « Novo Tropicalismo Errado » est très certainement le disque le plus original du catalogue catalan.Car ces deux frères originaires des Iles Canaries ne sont pas du genre à s’attarder sur des réflexions du genre existentialiste, à s’étendre sur d’interminables histoires sentimentales, ou à prôner la révolution du prolétariat. Non, leur seule préoccupation est d’accoucher d’une musique en provenance directe de leur imagination, pour un résultat très original que l’on pourrait rapprocher du répertoire de Liars par exemple. Chez Coconot, pas de chichi, on compose et enregistre cet album en trois petits jours, chose assez rare de nos jours pour être signalée, puisqu’aucun groupe ne s’y risquerait aujourd’hui de peur de ne pas aboutir à une oeuvre décente. Ces frangins ont seulement voulu ici concrétiser un moment d’expression personnelle, approche impossible à honorer si on lui ôte toute spontanéité et qui s’apparenterait à celle du free jazz. Mais, une chose est sûre: Coconot est clairement « free », mais certainement pas jazz, et se paye des montées d’adrénaline à seuls coups de batterie, guitare et voix. Au final, une grosse dizaine de titres ne dépassant jamais les deux minutes, mais jamais violents pour autant. « Novo Tropicalismo Errado » transpire la provocation, la jeunesse, et la naïveté, et balance en un temps record une vraie orgie de mélodies et de rythmes (« Argentina 2 – Pablo 0 », « Mi Madre Dice Que Hago Canciones Muy Corta », « Pescado Crudo », « Rimbaud vs Verlaine »). C’est clair, ça change de ce que le rock peut voir naître tous les jours, mais Coconot est vraiment trop à part pour faire l’unanimité. Eux s’en foutent éperdument..

En écouteArgentina 2 – Pablo 0

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire