CLP – « Supercontinental »

Supercontinental[Album]
12/11/2008
(Shitkatapult/La Baleine)

CLP: trois lettres pour officialiser la première sortie physique (dans tous les sens du terme) d’un duo initialement taillé pour la scène. CLP pour Chris de Luca et Phon.o, soit l’ex partenaire de Michael Fakesch au sein de Funkstörung et un habitué du label Shitkatapult, allemands tous les deux et amateurs de sonorités bien grasses, plus proches des productions signées Boys Noize que d’une compil estampillée M-nus. Après une flopée de dates à travers l’Europe et la sortie d’un EP sur le label d’Alex Ridah, le duo refait parler de lui à l’occasion de ce « Supercontinental », un concentré vitaminé de toutes les influences du moment. Quelque part entre rap, electro, booty, crunk et autres hymnes anti-finesse, à l’image du « I’m So Trill » introductif et de ses synthés abrasifs, dignes héritiers des séries « Puissance Tuning » ou autre « Explosive Car ». Efficace, certes, mais redondant quand cet amour immodéré des sub-bass et des boucles répétitives s’étire sur chacune des quatorze pistes proposées, offrant un résultat plus ou moins convaincant qui oscille entre un catalogue de beats concassés qui fleurent bon le Sud américain (« Dip Shorty Feat. Kovas ») et du Modeselektor sous amphets (« Superconfidential Feat. Tunde Olaniran »). Du coup, à l’exception des interludes à contre-pied dont le seul but est (semble t-il) d’aider à faire passer la pilule, difficile de distinguer les titres entre eux, d’autant que les nombreux Mc conviés pour l’exercice – tous rencontrés via MySpace – paraissent inévitablement fades en comparaison, relégués au rang de faire-valoir au milieu de ce déluge taillé pour les clubbeurs imbibés. Seul l’américain Yo Majesty parvient à attirer l’attention vers lui sur « Club Thang » car pour le reste, n’est pas Jamalski qui veut. « Appuie sur le volume, gratte cinq dB en cachette » nous conseillait Akhenaton en son temps. Une recommandation qu’on serait tenté de reprendre pour qui souhaite se hasarder à l’écoute domestique de ce « Supercontinental », un premier album dont on ne doute cependant pas une seconde du potentiel… sur scène

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire