Classe Mannequin – ‘Classe Mannequin’

Album / Head / 25.08.2016
Math pop

Énième produit de l’émulation bien connue de la scène musicale nantaise, Classe Mannequin voit – derrière son blase-blague – des membres de Tinu Scalp, Bantam Lyons, Moskou et Fairy Tales In Yoghourt croiser le fer au nom d’un math rock revendiquant notamment des influences Deerhoof, Polvo et Honey For Petzi : trois groupes qui, eux-mêmes, ne se sont jamais trop embarrassés des étiquettes, tout comme cet album éponyme qui lorgne autant vers la pop que vers l’émo, sans jamais prendre véritablement parti. Ce qui est sûr, c’est qu’ici les mélodies prédominent, et qu’elles entraînent avec elles une dizaine de compositions inspirées, bien ficelées, d’où transpire une technique math rock rendue parfaitement digeste par un tact et une sensibilité parfaitement palpable (‘Candy Panda’). En d’autres termes, point de vernis chez Classe Mannequin qui ne tombe jamais dans ces démonstrations prétentieuses caressant l’égo des musiciens mais invitant rarement à une deuxième écoute. Au contraire, et majoritairement dans la première moitié très réussie de cet album, le groupe rappelle même que le genre peut aussi accoucher de tubes inépuisables. Parmi eux, ‘I Don’t Mind’ et ‘Chaser’ se démarquent par leur immédiateté et laissent flotter un doux parfum de Promise Ring jusque dans la voix, tandis que ‘Fakir’ et ‘Soleil d’Amour’ penchent plus vers le vice captivant des débuts de Papier Tigre. Tout aussi convaincante, la suite – majoritairement incarnée par le triplé ‘How Their Ma Was So Deadly Handsome’ / ‘Fajitas Oh My Lord’ / ‘Disco Pomme’ – est nettement plus axée sur la structure des morceaux, et demande de fait plus d’attention, comme si Classe Mannequin avait d’abord misé sur ses plus belles tenues, pour enfin libérer sa technique jusqu’à la laisser étouffer la mélodie. Deux faces deux ambiances donc, avec un passerelle assez nette entre les deux pour qu’on doute que ce soit fait involontairement. Avec d’aussi beaux atouts étalés ici, espérons qu’à l’avenir Classe Mannequin optera plutôt pour la couture pop-ulaire.

‘I Don’t Mind’, ‘Fakir’, ‘Soleil d’Amour’, ‘Ballroom Dancer’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire