Clark – « Fantasm Planes »

clark180Ep
(Warp)
03/09/2012
Expérimental

Comme s’il était lui-même déçu de son dernier album, Chris Clark sort dans la foulée un maxi de six titres équitablement divisés en nouvelles versions et inédits. Ceux qui avaient encore faim à l’issue d’un « Iradelphic » clairement moins passionnant que les précédents travaux du surdoué des machines, peuvent donc trouver ici une potentielle issue de secours qui ne parviendra pas à effacer totalement notre déception, aussi légère soit-elle. Clark tente donc tant bien que mal de donner un nouveau visage plus ou moins pertinent à trois titres, dont l’introduction « Henderson Wrench » rebaptisée « Henderson Swooping » alors qu’elle passe de ballade folk expérimentale à abstract hip-hop massif et mélodique dans son dernier tiers. Cette humeur joviale – à la puissance de frappe comparable à celle dégagée par Amon Tobin – se retrouve sur les deux autres reprises, notamment sur le magnifique « Com Re-Touch/Pocket For Jack » habillé d’une délicatesse à ranger entre Bibio et Boards of Canada. Même si elle n’apporte rien de plus, la chanson « Secret Slow Show » est une mise en abyme de « Secret » sur laquelle la voix de Martina Topley-Bird est mise en valeur de manière plus douce et subtile. Quant aux inédits, ils sont le reflet de « Iradelphic » dans un miroir un peu sale… Séparés par « Brigitte », pièce d’ambient d’abord idyllique avant de devenir apocalyptique, on retrouve le court et inquiétant « Dove in Flames » ainsi qu’un « Fantasm Planes » aux triturations organiques et hantées, un track électro-vintage qui aurait pu figurer sur les premières compilations « Artificial Intelligence » du label. Au final, l’EP fait office de légère compensation mais doit également sonner comme un avertissement auprès d’un Clark qui ne se verra pas toujours offrir une seconde occasion de se ressaisir.

itunes18

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire