Clark – « Body Riddle »

Body Riddle[Album]
02/10/2006
(Warp/Discograph)

On avait laissé Clark, alors Chris Clark, il y a un peu plus de trois ans avec un « Empty The Bones Of You » un brin plus accessible que ses précédents travaux. La claque fut certaine, du coup l’arrivée de ce « Body Riddle » ne pouvait aller sans quelques fourmillements de tympan. Différent, ce nouvel album l’est, il marque même un retour à « Clarence Park », c’est-à-dire à une musique électronique ludique, intrigante, celle qu’on n’écoute pas de manière passive et inattentive tant elle recèle un souci du moindre détail et une affection particulière pour la mélodie. Une constatation qui vaut pour toute cette génération de producteurs élevés à Aphex Twin. Mais Clark possède clairement sa propre identité, et cette tendance quasi systématique à détruire ce qu’il crée. Entendez par là que ses morceaux commencent souvent par de belles mélodies, des rythmiques compréhensibles, finissant toutes déstructurées dans un mixeur, pour flirter avec l’expérimental. C’est le cas de « Herr Bar », titre d’ouverture, aux notes de berceuse dûment malmenées par la suite. Fort heureusement, et pour une meilleure digestion, Clark lève parfois le pied et triture les sons plutôt que les beats et offre ainsi à l’auditeur, même très exigeant, quelques bouffées d’oxygène bienvenues (« Frau Wav »). Ce qui ne nous empêchera pourtant pas de décrocher lors de quelques passages, certes originaux, mais peu captivants, tels « Herzog » (déclinaison de nappes sans rythmique, exercice totalement réussi par contre sur « Night Knuckles »), bien loin de procurer le même effet que les somptueux « Ted » (et son beat hip hop), ou « Roulette Thrift Run (plus drum n’bass). Mais le meilleur est encore à venir: « Vengeance Drooms » et « Matthew Unburdened », évolutifs et dignes des plus grands producteurs hésitent constamment entre l’expérimentation électronique et le hip hop pour un résultat de toute beauté. « Body Riddle » est ambitieux, s’apprivoise progressivement, et fait de Clark un éternel soldat de la prise de risque. Une démarche à cautionner, ne serait ce que parce qu’elle fait avancer..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

, ,

Une réponse à Clark – « Body Riddle »

  1. scham 10 janvier 2010 à 12 h 42 min #

    Super album. Ressemble à APHEX TWIN (moins barré quand meme) avec peut etre une dose supplémentaire d’émotion. Moins froid qu’il n’y parait après l’avoir apprivoisé..

Laisser un commentaire