Chuck Ragan – « Los Feliz »

Los Feliz[Album]
07/05/2007
(Side One Dummy/Import)

Après avoir longtemps contribué à la grande réputation de Hot Water Music, acquise durant de longues années, Chuck Ragan s’est vite remis de cette démission qui a fait couler beaucoup d’encre, une démission motivée par la fatigue des tournées incessantes et la volonté de se rapprocher enfin de sa famille. Fort de nombreuses expériences, il se lance donc aujourd’hui véritablement dans une carrière solo qu’il gèrera comme bon lui semble, et qui lui permettra d’aller partager ses titres acoustiques au rythme qu’il souhaite.

Après une poignée de 45t sortis chez No Idea, notre costaud est accueilli chez Side One Dummy pour un « Los Feliz » poignant. Notamment parce qu’on se voit offrir une nouvelle fois une bonne et belle dose de mélodies dont lui seul a le secret, une louche pleine de ce timbre de voix qui aura largement fait Hot Water Music, et le tout avec un enthousiasme, une envie, une énergie débordante. Car le bonhomme a beau ne plus avoir besoin d’électricité, il n’en épargne pas moins sa guitare (le « Open Up And Wail » d’ouverture). Et que ceux qui pensent à tout va qu’assister à ce genre de prestation scénique peut s’avérer barbant, il leur répond par un premier album enregistré entièrement live (entendez par là en public), histoire de prouver à quel point, et à lui seul (parfois accompagné d’un ou deux musiciens), il est capable d’emmener toute une salle dans son univers. C’est donc avec beaucoup de conviction et de spontanéité, et avec seulement une semaine de répétitions au compteur, qu’il interprète des chansons traditionnelles comme Greg Graffin l’a fait il y a peu de temps (« Dream Of a Miner’s Child »), des titres inédits et personnels, et quelques reprises dont une de Hot Water Music (le « God Deciding » dédié à ses compères désormais dans The Draft), seulement armé de sa six cordes et d’un harmonica. Il n’en fallait pas plus pour provoquer son lot de frissons, et nous plonger dans la définition la plus adéquate du mot « émotion ». Des titres comme « The Boat », « For Broken Ears » ou « Symmetry » contiennent absolument toute la personnalité de Chuck Ragan qui, plus convaincant que jamais, les fait sonner comme de vieux classiques nous ayant toujours bercé. Et tout cela n’est qu’une mise en bouche, car un véritable album studio arriverait dans l’année. On n’a pas fini de chanter..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire