Chris Brokaw & Geoff Farina – « The Angel’s Message To Me »

farina180Album
(Damnably)
08/03/2010
Folk

Loin des tumultes du rock, de la tendance actuelle au registre acoustique et naïf, Chris Brokaw et Geoff Farina – plus connus dans le passé via Codeine pour le premier et Karaté pour le second – n’en sont pas à leur coup d’essai tant chacun écume depuis longtemps le traditionnel registre folk, que ce soit en solo ou en groupe. C’est donc armés de leur seules guitares acoustiques, de leurs voix limpides et de leur savoir faire déjà largement reconnu, que ces deux musiciens collaborent ici pour « The Angel’s Message To Me »: un exercice de style en douze titres qui respire l’herbe fraichement coupée, les grands espaces vierges, le feu de bois et les premiers soleils de printemps.

Pas de surprises de taille au sein de cet album, mais une succession de courtes ballades magnifiquement interprétées, entrecoupées d’interludes ou les deux musiciens nous embarquent sans mal dans la rêverie et la flânerie. Les titres limpides aux sonorités pures nous parviennent alors comme une évidence, s’enchainent avec une simplicité et une aisance de jeu qui mettent en relief la parfaite maitrise de l’héritage culturel folk/blues que détiennent ces deux américains. Le tout coule sous le sens, élevés tour à tour par la voix de Chris Brokaw (« Ginseng Blues », « Make Me a Pallet On Your Floor », « Stagger Lee »), et celle plus charismatique et touchante de Geoff Farina (« In The Evening », « Sitting On Top Of The World », avec une mention spéciale pour « Poor Wayfaring Stranger » où toute la force émotionnelle et la célèbre patte de l’ancien chanteur de Karaté nous saisit).

« The Angel’s Message To Me » est une rivière qui coule paisiblement, une invitation à se poser quelques instants hors du temps, un album très marqué par la culture classique folk/blues que les spécialistes du genre, comme les fans de Chris Brokaw et Geoff Farina, apprécieront écouter en boucle.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire