Chloé – « The Waiting Room »

The Waiting Room[Album]
08/10/2007
(Kill The Dj/Discograph)

Difficile de se rendre à l’évidence: « The Waiting Room » n’est que le premier véritable album de Chloé, qui n’avait jusque-là donné naissance qu’à un mix officiel (« I Hate Dancing« ) et un opus en compagnie de Ivan Smagghe (« The Dysfunctional Family« ). Bon Dj ne voulant pas forcément dire bon producteur, une large frange du public electro attendait impatiemment d’entendre ce que les productions originales de la demoiselle allaient bien pouvoir donner. Exit cependant cette appréhension du premier album, Chloé ayant déjà assez traîné ses guêtres, et ayant accumulé assez d’expérience pour se permettre de sauter cette étape. Un point qui surprendra peut-être les non-initiés, la Parisienne n’étant pas vraiment du genre à investir un Boeing vers Ibiza pour offrir un mix à quelques lourdeaux sous les caméras de la boîte à cons. C’est plutôt un travail de longue haleine, sûrement le moins superficiel au final, et quelques productions restées dans l’ombre des médias, qui portent leurs fruits aujourd’hui

Car « The Waiting Room », marchant constamment sur un fil entre assurance et fragilité, est le juste reflet de sa génitrice, celui qu’il est difficile de définir à vrai dire. Car elle possède un réel talent à brouiller les pistes, en hésitant notamment aussi bien entre l’électronique et l’acoustique, qu’entre la spontanéité et la complexité, tout en bousculant les conventions et restant clairement orientée vers le dancefloor. C’est donc en se maintenant à l’écart du prévisible et du formaté que Chloé donne à ce premier opus une saveur toute particulière

D’où la surprise d’entendre de sa part quelques titres qu’on aurait jamais pensé voir au tracklisting de ce « The Waiting Room ». On pense notamment au clin d’oeil folk aussi glauque que tristounet de « The Door » et « Beneath The Underground », au blues délicieusement répétitif et cuivré de « Around The Clock », dont le penchant électronique est à trouver sur l’entame « The Waiting Room ». Mais qui viendra plutôt y chercher une house minimale envoûtante sera également comblé avec les fantomatiques « I Want You » et « Over The Dose », les plus vindicatifs « Be Kind To Me », « Suspended » et « Amour », tous révélateurs d’un souci du détail jusque dans les textures. Autre preuve d’une maturité incontestable, Chloé saupoudre cet album de penchants très actuels, comme l’intégration de sonorités rock sur « It’s Sunday », et plus légèrement sur « No One Can Be » et « Brashov », sans évidemment en faire quelque chose de putassier

Voilà donc la carte de visite idéale de Chloé. « The Waiting Room », aussi intriguant qu’hypnotique, tout en sensualité retenue, s’inscrit incontestablement parmi les références electro actuelles à ne pas manquer. De surcroît, il gagne en saveur en faisant le lien entre une certaine affinité rock héritée du passé, perceptible ici, et une fulgurante ascension electro. C’est donc tout en musique que Chloé se met à nu, et dévoile une captivante personnalité artistique en fuyant systématiquement la facilité. C’est certainement grâce à des disques comme celui-ci que la musique électronique continuera d’avancer..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire