Chad Vangaalen – ‘Shrink Dust’

Album / Sub Pop / 05.05.2014
Pop hallucinée

Habitué des virages soudains, le Canadien revient avec un cinquième album sous le sceau de Sub Pop. Dès les premières notes de guitare, le compositeur revendique son ultime liaison avec la country et les grands espaces. ‘Cut Off My Hands’ invoque l’intime dans une lente mélopée soulevée par l’ambiguïté. Halluciné, l’auteur livre certaines de ses paroles les plus surréalistes, dignes des plus belles paraboles du genre.

‘Shrink Dust’ est un album porté par l’étrangeté. Pour l’écrire, Chad VanGaalen a créé la plupart des instruments et s’est isolé dans son studio. En résulte une œuvre protéiforme, taillée par un génie capable d’oeuvre sans crier gare dans de multiples directions. Le musicien distille balades énamourées (‘Lila’), hymnes folk spirituels (‘Weighted Sin’, ‘Hangman’s Son’), pépites psychés (‘Where Are You’) ou tubes rock (‘Leaning on Bells’). Déjà auteur de quatre albums épatants, cette habilité à varier les registres n’est plus une surprise. Néanmoins, aucun faux-pas ne vient gâcher le beau circuit touristique préparé par le songwriter, un exploit qui en dit long sur sa clairvoyance.

Surtout, Chad VanGaalen est un homme capable de produire des cathédrales sonores d’une facture à couper le souffle. Quiconque a jeté l’oreille sur ‘Diaper Island‘ pourra confirmer. ‘Frozen Paradise’ et ‘All Will Combine’ en disent ainsi long sur les possibilités mélodiques du bonhomme, loin d’être effrayé par les ruptures et les sabordages.

Au final, aussi mystérieux soit-il, ‘Shrink Dust’ est un album immédiat qui vous happe pour une longue promenade dans la tête d’un fou, à la manière d’un Daniel Johnston qui saurait chanter. Il déroutera ceux qui espéraient les frondes de son prédécesseur mais qu’importe, le temps s’occupera d’ériger ce cinquième opus au sommet d’une discographie inclassable certes, mais surtout imparable.

‘Cut Off My Hands’, ‘Where Are You’, ‘Frozen Paradise’, ‘All We Combine’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire