Cellule X – « X-Pressions »

X-Pressions[Album]
07/11/2005
(FZM/Wagram)

Cellule X n’est pas un groupe comme les autres. Créé en 1999 pour une fête de la musique, le combo décide de plonger le hip hop dans un bain alternatif, en clamant tout haut ce que tout le monde pense tout bas, ou, du moins, se résigne à penser. Cellule X, c’est donc la voix d’une partie du peuple, de celle qui s’insurge contre les institutions de l’état français, comme pouvaient le faire pas mal de groupes punk dans les années 80, Bérurier Noir en tête. Pas étonnant donc de retrouver ces poitevins au catalogue du Folklore de la Zone Mondiale, la structure des « agités » qui, sans surprise finalement, s’est laissée séduire par ce hip hop electro rockisant

Seul étonnement: que les Bérus poussent un groupe de hip hop, musicalement assez loin de son proche entourage. Un étonnement pourtant furtif quand l’égérie de l’alternatif français souligne qu’elle se retrouve plus aujourd’hui dans l’esprit free partie que dans celui du punk contemporain. Passons. Cellule X, lui, fait sa tambouille en laissant échapper quelques grosses influences, dont le mythique « Homicide Volontaire » d’Assassin, tant dans les textes, ici évidemment plus bruts et moins profonds, que dans les ambiances sombres et lourdes. Pourtant, si le groupe peut vite être considéré comme un rejeton supplémentaire de cette mouvance contestataire, il possède une spontanéité qui fait plaisir à entendre, et une recette « carton », parfois plus electro-crossover due à de réguliers murs de guitares venant appuyer son propos (« Gardiens De Babylone », « Instru-mentale », « Fou à Lier Né »). Alors si quelques titres trahissent sa jeunesse notamment par un flow trop linéaire (« L’Ombre Du Pouvoir »), d’autres au contraire laissent entrevoir un réel talent (« Trepalium », « Le Peuple De l’Oubli »). De quoi laisser présager le meilleur, surtout que « X-Pressions », distribué depuis peu, date quand même de 2001..

Il y a fort à parier que les puristes du hip hop n’adhèreront pas à 100% au hip hop de Cellule X. Pour la simple et bonne raison que l’esprit qui transpire ici est résolument punk. Il n’empêche que les poitevins ciblent, comme eux, un public musicalement ouvert qui adhère à son propos ou ne tardera pas à le faire. La voie de la reconnaissance qui s’ouvre devant eux est large, et ce ne sont pas leurs prestations scéniques, plus rock et illustrées par un travail de vidéo, qui viendront remettre en cause cet état de fait. Cellule X, qui a tout pour réconcilier les scènes rock et hip hop, a encore trop peu exposé tout son talent pour que la suite ne soit pas des plus excitantes. Camarade, prends ta carte!

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire