Cedric « Congo » Myton – « Inna De Yard »

Inna De Yard[Album]
14/11/2005
(Makasound/Discograph)

La série « Inna De Yard » de Makasound, ayant pour but de proposer des albums reggae dans leurs formes la plus brute, c’est à dire en toute simplicité et entièrement acoustiques, a déjà conquis pas mal d’adeptes du genre, que ce soit avec Linval Thompson, Earl Chinna Smith ou Kiddus I. Si le concept pouvait parfois atteindre ses limites et manquer de diversité (tous les disques ayant à peu de choses près les mêmes sonorités) malgré le talent et l’identité musicale de ses auteurs, on assiste depuis deux volets à une légère évolution amenant plus de richesse et rendant l’écoute bien plus captivante. Du coup, « Inna De Yard » ne parle plus seulement en majorité aux amoureux du reggae mais, à chaque apparition, devient définitivement une série à suivre par tous

Et ce n’est pas celui de Cedric Myton, chanteur des légendaires Congos, autrement dit une des voix les plus marquantes que le reggae ait connu, qui va changer la donne. Depuis le début de sa carrière au début des années 60, il a laissé derrière lui quelques monuments du genre, dont les « Heart Of The Congos » et « Congo Ashanti », pondus sous la tutelle d’un certain Lee Perry qui leur aura même soufflé leur nom. Alors que le groupe se reforme et prépare un retour qui ne peut être qu’attendu, Myton s’est donc laissé tenter par le concept d »Inna De Yard » et s’est entouré des meilleurs musiciens pour ce qui est, à l’heure actuelle, l’apogée de la série. En effet, Earl Chinna Smith endosse toujours le tablier de chef d’orchestre, composé cette fois d’anciens Skatalites aux cuivres (Johnny Dizzy Moore et Leslie Samuels), du percussionniste de Sizzla (Alphonso Craig), de Lloyd Palmer au mélodica, de Winston Mc Anuff à la guitare sur les deux derniers titres, de Kiddus I, Jay Youth… L’apparition des cuivres, notamment, rend donc chaque titre plus intéressant, apporte relief et profondeur, deux aspects qui auraient cruellement manqué et condamné ce nouveau volume au rang des précédents. Côté DVD, c’est Ashanti Roy Johnson qui s’est chargé d’immortaliser cette réunion exceptionnelle avec plus d’une heure d’image

Cedric « Congo » Myton frappe donc la série « Inna De Yard » de sa voix exceptionnelle, mystique et spirituelle, et nous assène un retour aux racines du reggae qui n’aura jamais été aussi vibrant. Neuf titres d’une qualité constante qui fait monter l’auditeur aussi rapidement qu’évolue la série. Pas encore d’info sur le prochain volet, mais une chose est sûre: plus on prend de l’altitude, plus la température monte… Un autre monde.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire