Carlton Patterson & King Tubby – « Black & White In Dub »

Black & White In Dub[Album]
01/05/2007
(Hot Pot/Wagram)

Il semblerait que les labels reggae européens aient bel et bien décidé de gorger notre été de bon vieux roots des origines avec plusieurs rééditions de galettes d’exception. Dans le même esprit que Wackies et Pressure Sounds, c’est au tour du label UK Hot Pot de nous offrir un des trésors enfouis de la Jamaïque avec la sortie d’une compilation un peu particulière, mettant en scène deux pointures du genre: le producteur de Kingston Carlton Patterson, très peu connu mais non moins talentueux, et le roi du dub, Osbourne Ruddock aka King Tubby… Ce nouveau « Black & White In Dub » regroupe ainsi les faces B de singles produits par Patterson entre 1974 et 1982 (et sur lesquels on pouvait trouver des chanteurs et deejays aussi prestigieux que Dillinger, Leroy Brown, Trinity, Larry Marshall, Barrington Levy ou U-Brown…), mixées par le grand dubmaster

Pour la petite histoire, « Black & White » était à l’origine le label créé par Carlton Patterson, qui confiait le mix de ses versions instrumentales quasi exclusivement à Tubby (la réputation de son studio Waterhouse à Kingston doit d’ailleurs beaucoup à deux dubs produits pour Patterson: l’énormissime et désormais culte « Psalms Of Dub » et le « Watergate Rock »). Ce « Black & White In Dub » célèbre ainsi comme il se doit la connivence artistique des deux hommes, ne manquant pas de nous rappeler que trop d’excellents producteurs jamaïcains sont encore méconnus dans nos contrées

Vous aurez donc compris qu’il n’est pas fréquent de trouver du Black & White dans les bacs et que tout fin connaisseur de roots music qui se respecte doit considérer ce « Black & White In Dub » comme une rareté à ne rater sous aucun prétexte. Car quand le King est au contrôle, ça ne rigole pas. Les dubs mixés par Tubby sont tout simplement vibrants et envoûtants, et font vrombir les tripes sans rien ôter au charme old-school des productions on ne peut plus roots de Patterson, comme le reflète si bien le titre « King At The Controls ». On se laisse ainsi volontiers hypnotiser par la nonchalance de ces 21 dubs, passant du grain éraillé du mélodica dans de nombreux titres (« Zone Dub », « Liberation Front », « Sabotage », « Psalms Of Rock ») aux effets digitaux en tout genre dont King Tubby a le secret. Une chose est sûre, « Black & White In Dub » s’avère parfait pour flemmarder tranquillement chez soi..

Notons tout de même que beaucoup risquent d’être vite lassés par le caractère un peu rébarbatif de ces versions strictement instrumentales. Mais ceux-là ne doivent jamais oublier que l’essence du dub se trouve dans ce type de galettes, d’une pureté musicale rare. Quoiqu’on en pense, « Black & White In Dub » ne fait que confirmer le génie des artistes jamaïcains des seventies et donne une grande leçon de dub music.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire