Caribou – « Swim »

cari180Album
(City Slang / Merge)
19/04/2010
Electro pop

Si on vous avait parlé de Dan Snaith le docteur en mathématiques, vous auriez imaginé un vieux garçon boutonneux aux pantalons trop courts pour qui l’entertainment est péché. Jamais vous n’auriez pu penser qu’il s’agissait de Caribou, ce producteur canadien capable aussi bien de pondre une electro pop classieuse, que de poser en pyjama pour le compte de photos promotionnelles appelées à se retrouver dans tous les magazines musicaux. Foutus aprioris… Révélé en 2007 grâce à l’album « Andorra » et tout ce qu’il comportait de tubes (« Melody Day », « She’s The One »…), ce trentenaire s’offre une cinquième ligne à sa discographie avec un « Swim » plus électronique, profond et dansant que ses prédécesseurs, sur lequel il semble avoir définitivement trouvé sa voie. C’est d’ailleurs avec l’idée qu’il avait de produire deux disques différents – un empreint du travail en studio, et un autre taillé pour le live – que ce nouvel opus s’est imposé de lui-même en mélangeant finalement équitablement les deux approches. En résultent neuf titres ambitieux, colorés, et euphoriques, érigés à coups de machines mais aussi de beaucoup d’instruments (cuivres, percussions, guitares, synthés…), composés seul en studio mais susceptibles d’être interprétés sur scène par autant de musiciens que Snaith le désire: un atout non négligeable quand on s’invite au sein d’une scène électronique aussi figée en live qu’un praticable. Entre le tube « Odessa », qui ouvre les hostilités à grands coups de mélodies et de rythmiques funkies, et le final « Jamelia » chanté par Luc Lalonde (Born Ruffians), Caribou asperge sa bonne humeur sans discontinuer, que ce soit dans le domaine purement électronique (« Sun », « Kaili », « Bowls », l’excellent « Hannibal »), ou dans celui d’une electro pop aguicheuse qui lui offre aussi l’occasion de s’imposer en excellent chanteur (« Found Out », « Leave House »). Mixé en partie par Jeremy Greenspan (Junior Boys) pour garantir un son adéquat, « Swim » plonge définitivement Dan Snaith dans le grand bassin des nuits qui se chantent.

En écoute



Disponible sur
itunes13

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire