Calva – « Sacrifice »

calva180Album
(A Tant Rêver du Roi)
12/04/2012
Post punk

Il faut croire que, jusque là, Calva n’avait pas encore assez vieilli pour vraiment nous mettre la tête à l’envers. Il suffisait seulement de patienter un peu plus longtemps, de le laisser imprégner futs, cordes et synthés pour livrer « Sacrifice », un nouvel album ou on l’entend – enfin et pour de bon – venir fricoter sans complexe avec tous ces groupes qu’il côtoie et croise régulièrement sur sa route. Ça ne veut pas dire pour autant que les palois nous servent ici un sans faute, que ce nouvel opus s’écoute de bout en bout avec une passion et un enthousiasme qui ne retombent jamais. La faute – toute excusée – à une diversité fermement voulue. Désormais adepte d’un chant infiniment plus présent, et paré d’une immédiateté aussi efficace que communicative, Calva, à l’image de la suite d’accords répétitives et des arrangements electro de « Dolcetto », illustre sa volonté de simplifier la donne pour s’emparer des têtes plutôt que des les embuer comme il avait parfois l’habitude de le faire par le passé. Au fur et à mesure qu’on s’y enfonce, « Sacrifice » laisse ainsi apparaitre une certaine dualité. En effet, à l’exception d’un « Trompette De La Mort » très proche du style de Marvin ou Calva semble trouver son juste équilibre, les titres laissant la voie libre aux synthés alourdissent généralement l’affaire (« Titan »), jusqu’à dédoubler la force de conviction des autres, plus portés par guitare et rythmique décidée (« Rubik’s Cube », « Blank Shooter », « Macadam »), qui seraient d’ailleurs restés majoritaires si le trio n’avaient pas confié « Swamp King » et « Rosemary » à ses invités Fred Kourgane et Caroline ChooChooShoeShoot. Un léger regret donc, malgré les véritables réjouissances de cet album, et toute l’assurance affichée par un Calva se rapprochant du grand cru. De quoi se mettre l’eau à la bouche avant un prochain album qu’on attendra certainement plus impatiemment que jamais.

En écoute intégrale


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire