Calexico – ‘The Edge Of The Sun’

Album / City Slang / 13.04.2015
Pop americana

Pour son huitième album, le duo de Tucson a choisi d’installer son studio et ses instruments vintage dans une vieille maison de Mexico City. Dans un cadre idéal, sur la terrasse, entre deux barbecues, il a ainsi pu travailler ses morceaux avec ses nombreux invités, s’inspirer de la ville et de ses multiples facettes.

Il en résulte un disque assez varié, rappelant parfois ‘Feast of Wire’ qui, en 2003, sonnait le glas des expérimentations des premiers albums au profit d’une pop résolument plus mainstream. Pourtant, on retrouve toujours ici en filigrane l’essence du groupe: la guitare classique et la voix feutrée de Burns, la batterie ample de Convertino, des rythmes ternaires et des trompettes 100% mariachis, souvent pour le meilleur comme sur ‘Woodshed Walt’ et ses mélodies sinueuses, ou l’envoutant ‘World Undone’.

Quand ils perdent l’équilibre de cette double nationalité, en résultent des excursions stylistiques moins convaincantes: le cubain ‘Cumbia de Donde’ et sa trompette synthétique, ‘Beneath the City of Dreams’, single radio-friendly par excellence aux entournures ska, ou ‘Moon Never Rise’, titre reggae parcouru par un accordéon, sauvé de justesse par la voix toujours émouvante de Burns, en duo avec la chanteuse indie pop mexicaine Carla Morrison.

Côté collaborations justement, on préférera le très beau ‘Bullet & Rocks’ avec Sam Beam (Iron & Wine) sur lequel, dans la continuité du Ep ‘In the Reins’ (2005), les timbres s’accordent une nouvelle fois à merveille. Aussi, sur ‘Falling from Sky’ qui  ouvre l’album, Ben Bridwell (Band of Horses) insuffle une énergie galvanisante.

Comme une vieille amie qui vient régulièrement nous raconter ses dernières expériences, on retrouve donc avec plaisir l’omniprésente signature americana pop aux accents mexicains d’un Calexico livrant ici un album inégal mais généreux, à l’écriture fine et à la production toujours impeccable. Sans révolutionner son style, ‘Edge Of The Sun’ apporte une belle pierre à l’édifice commencé il y a déjà 25 ans.

‘Falling From Sky’, ‘Bullet & Rocks’, ‘World Undone’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire