Busta Rhymes – « Back On My B.S. »

bus180Album
(Motown)
18/05/2009

Prenez un Mc emblématique, au flow inimitable, au charisme unique. Ajoutez quelques producteurs en vogue et quelques valeurs sûres. Incorporez des featurings de premier choix et vous obtenez une galette bien consistante, qui plaira au plus grand nombre. La recette est simple et pourtant certaine de fonctionner: c’est celle employée pour le huitième album du mythique Busta Rhymes signé sur le non moins mythique label Motown. «Back On My BS» (petite subtilité pour contourner l’interdiction du titre initial «Bombs») s’annonce dores et déjà comme un incontournable, Busta ne laissant jamais indifférents les critiques du monde entier comme les fans de hip hop. L’ouverture sur fond d’opéra correspondant bien à l’image décalée qu’on se fait du personnage, on s’attend à une explosion sonore comme il est de coutume avec cet artiste iconoclaste. D’ailleurs l’intro et le titre «Wheel Of Fortune», qui forment le premier track, sont signés Pete Rock, histoire d’envoyer du lourd dés le début et de clarifier la situation. Le «Get Em What They Askin For» qui enchaîne reste dans la même veine: on retrouve un Busta plus péchu que jamais, tout en contrôle sur une version dépouillée signé Focus. Mais comme l’ex Leader Of The New School n’est jamais vraiment là où on l’attend, ce sont des titres, peut-être plus mainstream mais plus «tendance», qui font la différence. «Kill Dem» feat Tosh et Pharrell, et produit par ce dernier, risque d’animer quelques dancefloors cet été, tout comme l’electro «World Go Round» feat Estelle, parfait pour les boîte de nuit surchauffées. Ce qui ne manque pas de trancher avec la ballade «Decision» sur laquelle on retrouve Mary J.Blige, John Legend, Jamie Foxx et Common sur une production de Mr Porter, magnifique de douceur, ou «Sugar» feat Jelly Roll, tout aussi délicat. On ne peut s’empêcher de citer les hits «Arab Money» et son abus de vocodeur (comme sur «We Want In»), certes très en vogue mais un tantinet abusif, et «Hustler Anthem 09» qui ont fait grossir le buzz avant la sortie officielle, parmi les titres phares de cet opus d’une efficacité redoutable, bien que sans véritable surprise. On pourra toujours reprocher à ce «Back On My BS» d’être trop commercial, et il l’est, mais est-ce qu’on attendait autre chose de la part d’un artiste d’une telle envergure. Il aura au moins le mérite de faire entrer un soupçon de rap dans les clubs, et donnera peut-être envie aux néophytes de découvrir sa discographie impressionnante. Un album à consommer toutefois avec modération.

En écoute:

Achetez sur:
itunes12

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire